Haut de page.

Adlivun
Adlivun



Fiche descriptive

Histoire

Vincenzo Balzano

Vincenzo Balzano

Vincenzo Balzano

Ankama

04 Février 2022


19€90

9791033513445

Chronique

1847, Angleterre. Le Mary Céleste, navire du capitaine Briggs, est accosté au port de Douvres.

Les autorités britanniques sont à la recherche d'hommes assez téméraires pour retrouver l'Erebus et le Terror, deux vaisseaux d'exploration disparus il y a un peu plus d'un an lors d'une expédition en Arctique. Motivés par une belle récompense, Briggs et son équipage décident d'entreprendre la mission de sauvetage.

Mais une fois arrivés en terre inuit, ils tombent sur un navire fantôme, trop petit pour être l'Erebus ou le Terror. Leur périple prend alors une tournure inattendue...
un chef d'oeuvre!


Un récit irréel
Adlivun, planche de l'album © Ankama / BalzanoAngleterre, 1847. Voilà près d’une année que l'Erebus et le Terror, deux navires partis pour une expédition en Arctique, n’ont pas donné signe de vie. La forte récompense promise à ceux qui retrouveront leur trace a incité plusieurs navires à quitter le port de Douvres pour partir à leur recherche. Aucun d’entre eux n’est jusque-là revenu…

Pourtant, Briggs, le capitaine de la Mary Céleste, décide d’aller secourir ces malheureux marins perdus sur les mers gelées et laissent à ses marins le choix de rester à quai ou de l’accompagner dans cette dangereuse aventure. Mais si son ami et médecin de bord, peu emballé par cette expédition, accepte d’y prendre part, il connaît trop Briggs pour savoir que ce n’est pas l’or qui l’intéresse…

Qu’est-ce qui motive ce capitaine compétent et respecté de ses hommes à risquer sa vie et celle de son équipage pour secourir les marins de l'Erebus et le Terror, sans doute morts depuis longtemps ?


Adlivun, planche de l'album © Ankama / Balzano
un récit d’aventure maritime écartelés entre songes et réalité
Révélé en 2020 par son envoûtant et troublant Clinton Road, Vincenzo Balzano signe un nouvel album fascinant porté par une ambiance délicieusement irréelle et poétique.

L’auteur Italien s’empare du mythe de la Mary Céleste qui fit couler tant d’encre et alimenta tous les fantasmes. Le navire fut retrouvé le 4 décembre 1872 au large des Acores, sa cargaison quasiment intacte, ses gréments abîmés et la cale en partie emplie d’eau mais parfaitement à même de naviguer et de gagner un port. Acte criminel ? Trombe marine ? Attaque d’un calamar géant ? Crainte d’une explosion ? Intervention surnaturelle ? Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes, revisita l’histoire du navire dans une nouvelle qui fit sensation et alimenta les plus folles rumeurs…

Vincenzo Balzano fait de même, transposant son récit plusieurs décennies auparavant, sans doute pour accentuer la dramaturgie du récit et l’aspect éminemment romanesque du charismatique capitaine Briggs dont le caractère insondable et les motivations sibyllines font partie des innombrables mystères qui, tels les brouillards gelés de l’océan arctique, baigne le récit.

Adlivun, planche de l'album © Ankama / BalzanoLa couverture exerce une étrange fascination sur le chaland et y poser ses yeux vous condamne à vouloir vous plonger dans l’album et embarquer à bord de la tristement célèbre Mary Celeste. Le dessin est tout juste sublime alors que les étoiles et constellations rehaussées d’or accentuent l’aspect irréel du dessin… On y aperçoit un vieux grément voguant sur une mer aussi glacée qu’inquiétante et qui semble faire voile vers un gigantesque iceberg qui se révèle être une créature fantomatique surgit du fin fonds des âges qui fait planer sur le récit une ombre délicieusement oppressante…
Le trait épuré de Vincenzo Balzano est au diapason de son récit irréel. Le dessinateur parvient comme personne à poser une atmosphère unique qui fait perdre ses repères au lecteur et l’entraîne en territoire inconnu. Il fait une nouvelle fois montre d’une totale liberté pour composer des planches aux structures fluctuantes qui retranscrivent avec force et sensibilité les émotions qui assaillent l’équipage, confronté à l’inconnu et hantés par des visions hallucinées. Entre ces cases aux frontières incertaines, s’immisce un fantastique aussi inquiétant qu’enivrant alors que la lumière fantomatique baignant chaque case achève d’estomper la frontière entre songes cauchemardesques et réalité…

Adlivun, planche de l'album © Ankama / BalzanoAprès son troublant et envoûtant Clinton Road, Vincenzo Balzano nous entraîne à bord de la Mary Celeste pour un voyage troublant et inquiétant.

S’appuyant sur l’énigme de ce navire retrouvé au large des Açores vide de tout équipage, il tisse un récit maritime baigné d’une atmosphère délicieusement irréelle et poétique et porté par des personnages charismatiques aux motivations troubles. Somptueuse et dérangeante, son approche très graphique nous fait perdre tous nos repères et distillent avec art des éléments chimériques ou fantastiques qui accentuent le trouble.

Glaçante et inattendue, la chute de l’album remet ce récit hors du temps dans une perspective vertigineuse, reliant les évènements survenus à bord de la Mary Celeste à d’autres, plus tragiques encore…

Adlivum est un album en tous points fascinant qui nous entraîne à la frontière floue séparant le monde des esprits de celui des hommes…


Et la mer apportera à l’homme des raisons d’espérer comme la nuit apporte son cortège de rêves.la voix off (emprunt à Christophe Colomb)

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.