Haut de page.

Plus morte que morte
Les 5 Terres



Fiche descriptive

Heroic-Fantasy

Les 5 Terres

Tome 8

Luwelyn

Jérôme Lereculey (direction artistique de Didier Poli)

Dimitris Martinos

Delcourt

Terres de Legendes

11 Mai 2022


14€95

9782413043065

Chroniques
De toutes mes forces
Le creuset d’un monde
La même férocité
Le trône d’Angleon
L'objet de votre haine
L’exercice du pouvoir
Pas la force
Memento Finis
L'heure du cadeau
Le Lys éternel
Plus morte que morte
La guerre des clans

Alissa a été laissée pour morte par les têtes brûlées du Clan du Coucal. Pire, le Sistre subit une série d'attaques coordonnées.

Tandis qu'au palais, Keona se mêle des affaires du royaume, et que loin de là, dans la jungle, un autre drame se joue, le Commissaire Examinateur Shin Taku, lui, continue d'enquêter et de remonter le fil d'un assassinat aussi brutal que mystérieux...
un chef d'oeuvre!


La guerre des clans
les 5 Terres, planche du tome 8 © Delcourt / Lereculey / Luwelyn / Martinos / PoliAlysandra, capitale du Royaume des Singes. Peu après sa sortie de prison, alors qu’elle fêtait son accession au pouvoir du craint et respecté clan du Sistre, Alissa, la nouvelle Assama, est tombée dans un véritable guet-apens qui l’a laissée sur le carreau, meurtrissant son corps et son âme et fragilisant la position dominante de son clan en ébranlant sa réputation…

Tandis que le Sistre organise la riposte, Keona, libérée par la nouvelle reine d’Angleon où elle fut retenue comme otage de longues années, entend se mêler des affaires du Royaume de Lys et utiliser les liens tissés avec les autres otages pour assurer durablement la paix des 5 Terres.

Pour pouvoir payer les remèdes nécessaires pour soigner son fils gravement malade, Thori, cuisinière, décide de remonter sur le dojo où elle connut jadis la gloire. De son côté, le Commissaire Examinateur Shin Taku n’a pas abandonné l’idée d’élucider l’assassinat d’une femme battue à mort dans des circonstances mystérieuses… Lâchée par leur guide, Otsue et Teruo, étudiants en archéologie, vont avoir fort à faire pour retrouver leur chemin dans une jungle hostile alors que Kauri, Âme Pêcheuse, enfermée dans une cage suspendue à un arbre, a le temps de méditer sur son envie de s’affranchir des règles de son clan…


les 5 Terres, planche du tome 8 © Delcourt / Lereculey / Luwelyn / Martinos / Poli
le second tome d’un nouveau cycle fascinant et exotique
Les 5 Terres font partie de ces séries dont nous attendons chaque parution avec une impatience fébrile… L’histoire ambitieuse développée par les scénaristes s’avère d’autant plus fascinante qu’elle est mise en image par le formidable travail graphique de Jérôme Lereculey qui, s’appuyant sur les designs de l’impressionnant Didier Poli, signant des planches impressionnantes illuminées par les formidables couleur de Dimitris Martinos. C’est donc un véritable atelier de créateurs qui préside au destin de ces Terres envoûtantes et dangereuses, ce qui permet aux auteurs de sortir un album au rythme hallucinant d’un tome tous les quatre mois…

Après un premier cycle remarquable qui s’inscrivait dans la lignée du Game of Thrones de George R. R. Martin, on attendait beaucoup de ce second cycle qui allait nous entraîner à Alysandra, capitale du Royaume de Lys, à la suite de Keona, princesse revenue de ses longues années de captivité à Angleon…

Bien que démarrant sur un rythme moins soutenu que le premier cycle, l’histoire est encore une fois passionnante et particulièrement entraînante. Mais quand je parle d’histoire, je devrais plus dire « les histoires »… Car, à l’instar de la première saison, les scénaristes ont tissé de nombreux fils narratifs pour l’heure encore très disparates, dont on devine qu’ils vont se mêler et s’entremêler pour tisser une tapisserie dont les motifs qui ne se révèleront dans leur entièreté qu’au fil des tomes. Car si ce présent opus met l’accent sur la lutte à mort que vont se livrer deux clans rivaux, d’autres arcs narratifs se développent sans que l’on sache trop comment ils vont se relier à ce qui est, pour l’heure, la trame principale…

les 5 Terres, planche du tome 8 © Delcourt / Lereculey / Luwelyn / Martinos / PoliMais le triumvirat de scénaristes maîtrise si parfaitement leur sujet que l’alternance des récits, qui fait naître un sentiment de frustration tel qu’il est impossible de reposer l’album avant de l’avoir achevé. Difficile de ne pas être impressionné par la façon dont, tout en déroulant un récit aussi solidement charpenté que captivant, les auteurs parviennent à complèter le portrait de chacun des protagonistes, ménageant des scènes tendres et intimistes au cœur de la violence qui se déchaîne dans les rues d’Alysandra, révélant d’autres facettes de leurs personnalités… Si on écarte Keona qui semble décidée à se mêler de politique, la série se déroule pour l’heure à une toute autre échelle, prenant par là-même le contre-pied du premier cycle, en plus de poser un cadre exotique et dépaysant avec cette société inspirée du japon médiéval où les femmes occupent celle des hommes, et réciproquement… Et si on ne voit pas encore comment nos étudiantes en archéologie ou les Âme Pêcheuse, dont on attend la rencontre, viennent faire dans l’histoire, on se doute bien que Keona sera appelée à jouer un rôle de premier temps dans les tomes à venir… Mais lequel ? Tout le mystère est là… Chaque séquence de l’album fait émerger de nouvelles questions qui poussent le lecteur à échafauder les plus folles hypothèses sur le déroulé des prochains évènements… Cette impication du lecteur au cœur des intrigues est l’une des grandes forces de la série… Et la trame alambiquée imaginée par Lewelyn ne cesse pas un instant de nous surprendre et de nous captiver…

Si le scénario de David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong est en tous points remarquable, le dessin de Jérôme Lereculey s’avère encore et toujours somptueux, d’une qualité telle qu’on se demande comment il peut tenir un tel rythme ! S’appuyant sur le formidable travail de design réalisé par Didier Poli, directeur artistique de la série, le dessinateur met en scène des personnages charismatiques et convaincants qui évoluent dans des décors soignés, qu’ils fussent des palais royaux, des quartiers interlopes ou une jungle épaisse et hostile… Malgré la difficulté, l’artiste parvient à rendre crédible des personnages anthropomorphes atypiques avec des femmes dotées d’un corps puissant et des hommes plutôt frêles, société matriarcale oblige… Jouant avec art avec la lumière et les contrastes, la colorisation soignée de Dimitris Martinos illumine une fois encore les somptueuses composition de Jérôme Lereculey…

les 5 Terres, planche du tome 8 © Delcourt / Lereculey / Luwelyn / Martinos / PoliIl est de ces séries qui ne cessent de nous envoûter et dont nous attendons chaque nouvel opus avec une impatience fébrile.

Ecrit par trois scénaristes inspirés et chevronnés et mis en image par un dessinateur virtuose, les 5 Terres est indéniablement de cette trempe-là… Car c’est un véritable atelier de création qui travaille en coulisse, associant les talents conjugués de David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong, les scénaristes qui signe sous le pseudo de Lewelyn, de Didier Poli qui assure la direction artistique et créé la bible graphique sur laquelle s’appuie Jérôme Lereculey pour composer ses planches qui seront sublimées par les pinceaux de Dimitris Martinos… Prévue en près de 30 tomes et s’inscrivant dans le sillage du Game of Thrones de George R. R. Martin, Les 5 Terres se donnent ainsi les moyens de son ambition…

Se déroulant à une toute autre échelle que le premier cycle, ce Cycle du Lys n’en reste pas moins passionnant, avec ces multiples récits qui vont s’entremêler pour tisser une fresque aussi entraînante que fascinante et où va se jouer le destin d’un royaume et, à plus long terme, des 5 Terres elle-même…

Quel rôle joueront Keona, Alissa, Thori, Shin, Otsue, Teruo ou Kauri dans cette formidable saga de medieval-fantasy anthropomorphique ? Seul l’avenir le dira… Mais le fait est que la qualité d’écriture et de la narration graphique est encore et toujours exceptionnelle, faisant d’ores et déjà de cette série une référence en la matière…


- Je pense sincèrement que nous avons tout à gagner à approfondir nos connaissances les uns des autres. Quand j’étais à Angleon, des liens se sont créés entre nous. Je me suis rendu compte que plus on apprenait à se connaître, plus on s’acceptait, et même qu’on pouvait s’…
- Oui ?
- Les ministres sont persuadés que notre libération menace la paix, et qu’il faut dès à présent préparer la guerre. Je veux leur montrer un autre chemin.
- Très honnêtement Keona, je doute que ce soit possible. Mais si jamais je peux t’aider à quelque chose…dialogue entredialogue entre Keona et son frère, Boken
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Donjon & Dragon est un jeu de rôle médiéval-fantastique créé par E. Gary Gygax et Dave Arneson dans les années 1970. Vous trouverez plus largement dans cette rubrique des oeuvres qui pourront vous servir d'inspiration pour tous jeux médiévaux fantastiques...