Haut de page.

La Chevaleresse
La Chevaleresse



Fiche descriptive

Aventure

Elsa Bordier

Titouan Beaulin

Titouan Beaulin

Jungle

Jungle Ramdam

15 Septembre 2022


22€

9782822235730

Chronique
La Chevaleresse
La Quête (de soi)

Héloïse, fille de comte, a trouvé un arrangement avec Armand, le nobliau à qui elle est promise. Il déteste se battre, elle adore ça.

Chaque jour, lorsque les hommes s'entraînent, Héloïse abandonne ses broderies pour revêtir une armure et se faire passer pour Armand. Sa dextérité fait parler, tant et si bien, qu'Armand est appelé par le roi pour combattre à ses côtés.

Mais Héloïse n'a pas dit son dernier mot...
un excellent album!


La Quête (de soi)
La Chevaleresse, planche de l'album © Jungle / Beaulin / BordierLes chevaliers exercent depuis toujours une étrange fascination sur Héloïse, jeune fille du comte qui a nourrit très tôt l’idée d’en devenir une… Délaissant broderie et couture pour des jeux plus turbulents, elle fait le désespoir de ses parents. Pourtant, décelant en elle de réelles aptitudes pour le maniement de l’épée, le maître d’arme de son père accepte de lui enseigner en secret le métier des armes, art dans lequel elle excelle rapidement…

Destiné à devenir chevalier, Sire Armand ne montre lui aucune aptitude au combat, préférant de loin le dessin, à la grande honte de ses parents… Peu après leur rencontre, Héloïse a une idée folle : ils vont célébrer leurs noces et, en attendant, c’est elle qui endossera l’armure d’Armand lors des entraînements, chacun y trouvera son compte…

Mais les exploits de la belle ainsi harnachée pour la guerre ne manquent pas d’attirer l’attention du roi qui a tôt fait d’enrôler Armand pour la guerre qui s’annonce contre un voisin par trop turbulant… Qu’importe, s’il meurt au combat, chevauchant aux côtés de son roi, il fera, enfin, la fierté de ses parents…

Mais Héloïse n’a pas dit son dernier mot et s’enfuit de chez elle pour retrouver son fiancé et le sauver d’une mort certaine…


La Chevaleresse, planche de l'album © Jungle / Beaulin / Bordier
un récit d’aventure chevaleresque intemporel
Scénariste de la Grande Ourse et de quelques-uns des récits de Doggybags et de Midnight Tales, Elsa Bordier nous livre avec la Chevaleresse un récit médiéval et féministe sensible et entraînant…

L’histoire de cette jeune femme rêvant de chevalerie s’avère entraînante et à même de séduire un large public par son propos universel et intemporel : comment être soi, malgré sa famille et une société conservatrice qui cherche à normer et à ranger les gens dans des cases plutôt que de laisser tout un chacun s’accomplir et choisir la vie ou le métier auquel il aspire ? L’idéal de chevalerie auquel aspire l’intrépide Héloïse n’est ici qu’un prétexte pour faire réfléchir le lecteur et l’inciter à prendre conscience des sclérosant stéréotypes de genre qui verrait les hommes se cantonner à certaines tâches et les femmes à d’autres… Sa passion pour la chevalerie ne va pas pousser Héloïse à chercher le prince charmant auquel sa famille la destine implicitement, mais à en devenir une, même si c’est plus la liberté de prendre en main les rênes de sa destinée qui l’anime… Mais l’album aborde aussi de façon subtile ce qu’est l’amour et plus encore l’amitié : accepter l’autre tel qu’il est, mieux même : l’aider à devenir ce qu’il rêve d’être…

Pour son premier album, Titouan Beaulin fait montre d’un réel talent. Bien qu’épuré et minimaliste, son trait s’avère particulièrement délicat, mettant en scène des personnages attachants et expressifs dont il retranscrit les émotions et les sentiments avec subtilité, suggérant avec finesse et sensibilité les liens qui se nouent entre les différents protagonistes. Son découpage guide l’œil du lecteur de façon fluide et efficace alors que, faisant la part belle à la lumière, sa colorisation rehausse ses compositions, de même que ce cerne blanc dont l’artiste use avec parcimonie. La couverture de l’album est quant à elle somptueuse et attractive.

La Chevaleresse, planche de l'album © Jungle / Beaulin / BordierRécit féministe et chevaleresque, la Chevaleresse nous entraîne en plein moyen-âge, alors que, plus encore qu’aujourd’hui, le rôle de tout un chacun était déterminé par son sexe et son rang. Mais le propos se veut intemporel et le récit subtil et entraînant d’Elsa Bordier est joliment mis en image par le trait épuré du jeune Titouan Beaulin qui signe un premier album particulièrement convaincant…

On y suit les aventures romanesques d’Héloïse, fille du comte qui ne rêve se rêve chevaleresse, désespérant ses parents par son comportement turbulent ne correspondant pas à sa condition de femme…

Proposant une quête initiatique, cet album jeunesse entraînant est porté par des personnages auxquels pourront sans mal s’identifier les jeunes lecteurs…


[…] Ses faits d’armes sont tels qu’ils ont inspiré des chansons. Une telle vie ne fait-elle pas rêver ? Je trépigne en attendant de pouvoir moi aussi voyager et vivre de palpitantes aventures.Héloïse

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Hurlements est un jeu initiatique où les joueurs découvrent peu à peu de grands secrets, aussi est-il difficile d'en révéler beaucoup et si l'on devient Veneur (nom donné au meneur de jeu), il est alors impossible de prendre part à ce jeu en tant que joueur...