Haut de page.

Le Rêveur de cathédrales
Les Piliers de la Terre



Fiche descriptive

Histoire

Les Piliers de la Terre

Tome 1

Didier Alcante (d'après le roman de Ken Follett)

Steven Dupré

Jean-Paul Fernandez

Glénat

11 octobre 2023


19€

9782344043271

Chronique
Le Rêveur de cathédrales
Rêve de pierres

Angleterre, XIIe siècle. Dans un royaume en perdition, morcelé par la guerre et affaibli par la famine, Tom, modeste maître bâtisseur, rêve de construire, un jour, la plus grandiose des cathédrales…

Après avoir perdu son épouse et son nouveau-né durant un hiver des plus rudes, il échappe de peu à une mort certaine grâce à la troublante Ellen. Cette jeune femme rebelle et solitaire, vivant repliée dans la forêt avec son fils Jack, deviendra sa compagne.

Ensemble, ils prendront la route, bravant le froid et la misère. Pendant ce temps, le nourrisson abandonné est recueilli par une communauté de moines en proie à une véritable crise religieuse…
un excellent album!


Rêve de pierres
Les Piliers de la Terre, planche du tome 1 © Glénat / Dupré / Alcante / Follet / FernandezRoyaume d’Angleterre, XIIe siècle. Se retrouvant sans travail, Tom, modeste maître bâtisseur, se retrouve sur les routes avec sa famille pour chercher un emploi… Il se rêve bâtisseur de cathédrale mais doit se contenter de petits travaux peu payés qui lui permettent difficilement de subvenir aux besoins de sa famille…

Donnant la vie à leur dernier enfant dans une forêt épaisse au cœur même de l’hiver, sa femme meurt en couche et Tom se voit contraint d’abandonner son nouveau-né faute de pouvoir le nourrir… Lui et sa petite famille endeuillée n’échappe à la mort que grâce à l’aide de la troublante Ellen, fille de chevalier lettrée qui élève seule son enfant… Après avoir appris que le nourrisson avait été recueilli par des moines d’un modeste prieuré, tous reprennent la route, bravant le froid et la misère pour aller chercher travail ailleurs…

Pendant ce temp, la nouvelle de la mort d’Henri Ier, roi d’Angleterre, commence à se répandre. Alors que son fils a trouvé la mort en mer il y a quelques années, le souverain aurait désigné sa fille Mathilde pour lui succéder… Mais, soutenu par l’église, l’intrigant Stephen de Blois se fait couronner en l'abbaye de Westminster… Commence alors une guerre civile qui allait déchirer le royaume durant près de vingt ans…


Les Piliers de la Terre, planche du tome 1 © Glénat / Dupré / Alcante / Follet / Fernandez
une plongée fascinante dans l’anarchie anglaise
Après avoir inspiré showrunners, créateur de jeux vidéo et de jeux de société, il était naturel que le chef d’œuvre de Ken Follett fasse l’objet d’une adaptation en bande-dessinée… Naturel mais audacieux tant le roman de l’auteur britannique s’avère dense et passionnant… Mais Didier Alcante, auteur du fascinant la Bombe (coscénarisé par Laurent-Frédéric Bollée et dessiné par Denis Rodier) est un scénariste chevronné et, autant le dire sans ambages, il s’en sort avec brio !

Mais avant de se lancer dans la lecture de ce premier tome d’une série de six, attardons-nous un temps sur la somptueuse couverture, avec ce groupe de voyageur qui chemine sur un sentier forestier dont les arbres, s’élevant vers le ciel, se muent en colonnes, arcs et fenêtres matérialisant avec finesse le rêve de pierre de Tom le bâtisseur… Les planches de l’album sont elles aussi d’une beauté saisissante, redonnant vie au moyen-âge avec force détails. Le découpage de l’album est impeccable et on suit chacun des récits chorals avec délectation, passant d’un groupe de personnages à un autre de façon particulièrement fluide, malgré la densité et la richesse d’une intrigue étalée dans le temps. Les Piliers de la Terre, planche du tome 1 © Glénat / Dupré / Alcante / Follet / FernandezS’appuyant par moment sur la modélisation 3D de Quentin Swysen, le fils de l’auteur, les cadrages vertigineux nous donnent à voir les bâtiments comme si nous les survolions, tel un faucon, remplaçant avec finesse la description détaillées des lieux alors que la nature, indomptable et sauvage, est retranscrite avec le plus grand soin… Quant à la mise en scène, elle place les personnages sur le devant de la scène, donnant à voir et à comprendre leur nature profonde et la façon dont ils s’inscrivent dans leur siècle…

Didier Alcante fait une nouvel fois montre de ses talents de narrateur en reprenant la structure narrative du roman, conservant ses lignes de force et permettant à chacun des personnages nés sous la plume de Ken Follett de s’incarner pleinement. Il parvient à nous faire partager le rêve de Tom et l’on voit sous nos yeux sa cathédrale prendre corps lorsqu’il en parle à sa fille, avec la passion qui est sienne et que l’auteur retranscrit au fil des pages… On retrouve tout ce qui faisait le charme du roman dans cette somptueuse adaptation, à commencer par ces personnages qui se dévoilent peu à peu dans toute leur richesse et leur complexité…

Les Piliers de la Terre, planche du tome 1 © Glénat / Dupré / Alcante / Follet / FernandezQu’il est étrange que le chef d’œuvre de Ken Follett, publié en 1990, n’ai jusqu’à présent jamais été adapté en bande-dessinée… C’est désormais chose faite grâce à la passion et au talent de Didier Alcante qui s’est emparé de l’œuvre originelle avec maestria pour la transposer de façon saisissante avec l’aide de son complice Steven Dupré, avec qui il avait déjà travaillé notamment sur Pandora Box

Ce premier tome nous immerge avec force dans un royaume d’Angletterre qui s’apprête à basculer dans la guerre civile alors que Mathilde, la fille de roi défunt Henri Ier, et Steven, le cousin de ce dernier, allaient se disputer le trône durant de longues années… Dans cette Angleterre en proie à l’anarchie, Tom se rêve bâtisseur de Cathédrale et œuvre pour donner corps à ses rêves de pierres…

Le somptueux dessin de Steven Dupré est sublimé par la subtile mise en couleur Jean-Paul Fernandez qui joue avec les ombres et les lumières pour créer des ambiances saisissantes. Leur talent conjugué redonne vie avec force détails à ce moyen-âge qui sert d’écrin à cette édifiante histoire et donne vie à des personnages touchants habités par des passions retranscrites avec soin…

Le Rêveur de Cathédrale amorce une fantastique saga médiévale dont il nous tarde de lire la suite tant nous avons été happé par le talents conjugué de ses auteurs…


- Je… J’espère que tu bâtira ta cathédrale.
- !? Je croyais que tu t’y opposais.
- … C’est vrai, mais j’avais tort. Tu mérites quelque chose de beau. Bâtis pour moi une belle cathédrale.dialogue entre Agnès et Tom

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 3 jeux de rôle.

Hurlements est un jeu initiatique où les joueurs découvrent peu à peu de grands secrets, aussi est-il difficile d'en révéler beaucoup et si l'on devient Veneur (nom donné au meneur de jeu), il est alors impossible de prendre part à ce jeu en tant que joueur...
Medium Aevum propose d'incarner des personnages dans l'Angleterre du XIIe siècle. Supposé avoir été écrit par des moines de l'époque et découvert en 2009, l'ambiance s'inspire des romans d'enquêtes policières historiques, parfois teintés de fantastique, telles Le nom de la Rose, les aventures du frére Cadfael, etc. Cependant, rien ne limite les aventures à ce type d'intrigue.
Miles Christi est un jeu qui propose d'incarner des Templiers à l'époque des Croisades. Le contexte historique est la base du jeu, qui se veut très réaliste. Les personnages se différencient les uns des autres par les archétypes qu'ils ont choisi pour les trois étapes du développement de leur personnalité : page, écuyer, chevalier. Le caractère qui en résulte est une des bases du personnage, avec les voeux qu'ils sont tenus de respecter : ceux du moine, du chevalier, et du templier.