Haut de page.

Dernieres Chroniques
Bandes Dessinées


huis clos dans les tranchées
La Grande Guerre qui vit le monde s’embraser n’a pas fini d’inspirer les scénaristes… La tranchée, premier album d’un diptyque, plonge le lecteur dans la boue et le sang qui charrient les horreurs de la guerre.



Se déroulant dans un huis clos étouffant, l’intrigue gravite autour du cadavre d’un soldat français assassiné par l’un de ses congénères. Le scénario écrit à quatre main par Virginie Cady (à qui l’on doit le très sympathique Janus) et Eric Adam distille une ambiance oppressante, tendue et étouffante.



Le dessin de Christophe Marchetti est sobre et nerveux. Sa mise ne couleur traduit plutôt bien la violence du contexte et souligne la tension palpable qui règne dans le confinement des tranchées…[...]
du panache à foison
De Cape et de Crocs s’est rapidement imposé comme une série incontournable, que dis-je comme un monument du neuvième art…



Servie par des dessins superbement léchés, magnifiquement mis en scène et somptueusement mis en couleur… Que de superlatifs me direz-vous? Mais qu’y puis-je puisqu’ils sont plus qu’amplement mérités! Jean-Luc Masbou est l’un des dessinateurs les plus talentueux de sa génération. Il possède un sens du mouvement très affûté et un grand talent pour donner des expressions très évocatrices à des êtres aussi différents qu’un loup, un renard, un lapin et une tripotée d’hommes et de femmes déjantés… Son dessin colle impeccablement à l’univers et aux dialogues très théâtraux imaginé par Alain Ayroll[...]
superbe et bien ficellé
« Révélations » attire d’emblée par un dessin superbe au style affirmé et une mise en couleur impeccable. Alors que le sujet semblait plus appeler à un dessin réaliste, le parti pris des auteurs était des plus audacieux.

Mais le fait est que l’ensemble fonctionne parfaitement… Le dessin d’Humberto Ramos est magnifique, doté d’une personnalité forte. Ses cadrages audacieux dynamise l’album, conférant au scénario une tension soutenue du début à la fin. Il excelle dans le travail autour des expression des personnages principaux et secondaire, parvenant avec brio. Son travail sur les regards est particulièrement remarquable. Là encore, il innove en conférant au personnage principal et à son comparse des yeux noirs que seul un éclat de blanc vient reh[...]
La croisière n'en finit plus de nous amuser
Il y a six mois, les auteurs avaient frappé un grand coup avec le premier opus de cette série totalement déjantée et à l’humour de bon alois… Les voilà déjà de retour avec le second tome… Et autant dire qu’ « un Zèle Imbécile », était attendu au tournant… Et le fait est, que si l’heureuse surprise du premier album qui prenait le lecteur au dépourvu, est passée, cet album est dans la lignée du précédent…



C’est avec un plaisir jubilatoire que l’on retrouve nos caricatures de marins désireux de mettre la main sur un fabuleux trésor et bien décidé à ne pas se laisser ennuyer par leur capitaine qui, reconnaissons le, était à l’origine du cuisant fiasco qui vit les tristes pirates abandonner or, rubis et perles rares sur [...]
dépoussiérage de Mythe
Après la vive polémique crée par la critiquée et pourtant réussie « Machine qui Rêve » (signé Tome & Janry) et la reprise plutôt réussie de la série par Jean David Morvan et Jean-Louis Munuera, deux auteurs qui ont su donner à la série un soupçon de modernité sans pour autant susciter une levée de bouclier de la part des intégristes spirouphiles, voici que débarque les hors série consacré aux aventures de Spirou et Fantasio…



En attendant les versions de Tarrin et Yann et celle du grand Frank Le Gall, le premier opus de cette « nouvelle » série, les Géants Pétrifiés, signé Yoann et Vehlmann, pressentis pour la reprise de la série principale il y a quelques années, nous livre ici une adaptation originale de ce personnage emblématiques de la BD européenne qu’est Sp[...]
Amours tragiques
Le début de la série s’annonçait des plus prometteurs et ce troisième opus confirme tout le bien qu’on pensait de Quintett…



Troisième mouvement de cet séduisante construction scénaristique du prolifique auteur du Décalogue, l’histoire d'Elias Cohen nous emmène à découvrir Eliés, un mécano, amoureux du jazz et des machines volantes qui va tomber sous le charme d'Aleka, une jeune grecque malmenée par la vie. Un personnage humain et attachant, ingénu et candide, qui va malgré lui être la cause du malheur d'Aleka … Une fois encore, l’Amour est cœur de l’intrigue, Amour une nouvelle fois tragique qui sera à l’origine de bon nombre d’événements dramatiques…



Les fils du destin se croisent et s’ent[...]
western spaghetti sobre et efficace
Durango est à la BD ce que l’homme sans nom est au cinéma : l’archétype du héros de western spaghetti… On le retrouve dans les plus grands succès de Sergio Leone, de « Pour une poignée de dollars » en passant par le « Bon, la brute et le truand » et « et pour quelques dollars de plus »…



Et le fait est que le héros de Swolf a beaucoup de points commun avec ce personnages sans nom… Sa gueule tout d’abord. Car s’il ressemble au dessinateur qui lui a donné vie, il fait immanquablement penser à Clint Easwood… Comme son double cinématographique, il est agile au pistolet, avare de paroles et solitaire. Lui non plus n’a pas de passé. Après 13 tomes, l’une des seules informations qu’a le lecteur sur le passé du héros [...]
entre mythe et histoire
Fabien Nury avait fait ses premières armes dans la BD en cosignant W.E.S.T. avec Xavier Dorison. Le voilà qui récidive avec cette série, Je suis Légion, au premier tome très justement remarqué.



L’intrigue qu’il nous a concocté est à la fois dense et complexe. A la fois histoire d’espionnage, enquête policière et récit de guerre, le tout subtilement teintée de fantastique, le moins que l’on puisse dire c’est que « Je suis Légion » est difficile à classer... Qu’importe, le résultat est époustouflant! L’intrigue, nouée autour d’expérimentations menées par les nazies pour créer des ubersoldat, est savamment alambiquées. Après un premier tome au rythme plutôt lent permettant d’installer les personnages, le thème et l’ambiance, ce second tome se veut plus rythmé au fur et à mesur[...]
un spin-off efficace...
Après le très remarqué Décalogue, Frank Giroud nous avait concocté le remarquable Quintet dont nous attendons la suite avec une impatience jubilatoire… Le voici de retour avec un spin-off du Décalogue, le Légataire… Pas vraiment une histoire parallèle mais perpendiculaire… Puisque si la série mère nous entraînait à remonter le temps, ce premier crossing-over (il y en aura d’autre, dont Les Fleury-Nadal, prévu pour mai, qui verra Rollin s’intéresser à nouveau au XIXième siècle, époque qu’il semble affectionner depuis Ombres) nous propose de nous attarder à l’aube du XIXième sicèle…



On y retrouve les principaux protagonistes personnages (du moins ceux qui ont survécu) des deux premiers tomes. De Gwen qui tente d’oublier le[...]
à couper le souffle
La mise en place magistrale de l’intrigue et des personnages lors du premier tome laisse place à une action soutenue se déroulant à rythme effréné où tout s’emballe et s’enchaîne effroyablement. La surprise du premier tome passée, il en fallait beaucoup pur entretenir l’intérêt de la série et le fait est que les deux auteurs s’en sortent avec brio…



Car une fois encore, les deux auteurs frappent fort. Un scénario impeccablement écrit, très rythmé, nous entraînent dans les méandres labyrinthique de la noirceur de l’âme humaine. Le suspens est savamment orchestré et subtilement dosé. On avance plus avant dans la psychologie des personnages écartelés entre l’envie de sortir la tête de l’eau et une conscience morale mis à mal [...]
ultra médiatisé...
Séduit par le superbe et orignal Tueur des mêmes auteurs, c’est tout naturellement que bon nombre de lecteur attendaient avec impatience leur nouvelle série.



Délaissant le contemporain, les deux auteurs nous entraînent dans une série d’anticipation où se mêlent et s’entremêlent guerre, information et télé-réalité…

2054. L’ONU, ne parvenant pas à juguler les multiples conflits qui éclatent sur le globe, vote pour le recours à des sociétés privées pour assurer sa mission de force d’interposition. On suit alors l’engagement de Douglas, fraîchement marié à la jeune Tatiana, et présentement sans travail, dans Multicoprs Security Inc.… Après une formation militaire, Douglas est envoyé en Turquie avec un contingent de soldats[...]
sombre et désespéré
sombre et désespéré

Les Chroniques de Centrum sont l’adaptation en BD du roman de J.P. Andrevon, le Travail du Furet. Le scénariste revisite son roman cyberpunk pour nous en proposer une version mise en image par Afif Khaled qui signe là une première BD de toute beauté…



Le personnages principal fait un sale boulot accepté par tous. La narration, introspective, rapproche cette série du superbe Tueur de Matz et Jacamon. On pénètre dans l’intimité d’un personnage des plus antipathique de par sa fonction et sa absence de moralité. Le Furet nous sert de guide touristique dans une ville inquiétante et délavée. Il nous fait découvrir au fil de ses réflexions et de l’accomplissement de son sinistre travail un univers des plus sombres duquel lR[...]