Haut de page.

Dernieres Chroniques
Bandes Dessinées


Le hun perd et passe
Le Clan des Huns, planches du tome Hun © Bamboo / Dab'sDab’s s’empare du personnage d’Attila pour signer un album pédagogique et didactique solidement documenté où les jeunes lecteurs apprendront mille et une chose totalement fausses et déjantées sur le fier peuple des huns… Car si Attila est bien le barbare sanguinaire véhiculé par l’imagerie populaire (ce qu’il n’était sans doute pas le cas !), ses Huns sont joyeusement barrés et tellement désorganisés que la Gaule Romaine peut dormir sur ses deux oreilles…



Soumis à l’inaction, Attila s’étiole rapidement et finit par déprimer… Et quand un hun déprime, ni une ni deux, il se met en tête de conquérir la Gaule… Mais sans une armée derrière lui, ses rêves de conquête ont peu de chance de se réaliser… C’est pourquoi Attila, assisté de son biographe personnel, déci[...]
Le retour du retour...
le Retour à la terre, planche du tome 6 © Dargaud / Larcenet / Ferri / ThomasDix années ont passé depuis le cinquième tome… Dix années que les auteurs ont mis à profit, l’un pour faire quelques détours du côté du village d’irréductibles gaulois et l’autre pour signer deux œuvres aussi sombres et tourmentées qu’incontournables.



Le temps a passé aux Ravenelles, paisiblement. Pupuce et les chats on grandit ; Manu et Mariette ont un brin vieillit… Monsieur Henri a semble-t-il retrouvé une seconde jeunesse alors que Madame Mortemont s’initie aux nouvelles technologies avec son Samsong® et ses émoticons sibyllins…



Alors que la famille est en passe de s’agrandir, à la grande surprise de Manu, le dessinateur décide de partir à la recherche de son père qui a quitté sa famille juste après la naissance de son frère… Dans le mêm[...]
Pleurer des larmes de sang...
Aujourd'hui est un beau jour pour mourir, planche de l'album © Le Long Bec / ColoAujourd’hui est un beau jour pour mourir est un thriller d’anticipation glaçant remarquablement bien orchestré qui esquisse les contour d’une société dystopique froidement crédible sur fond de pandémie mondiale…



L’histoire gravite autour d’un groupe underground désireux d’enregistrer sa première maquette… Le père de Luz, la guitariste, est un écrivain qui a vu sa plume s’assécher après la mort de sa femme. Yoyo, la violoncelliste, joue chaque jour au jeu du menteur avec M. Bona, tenancier d’un bouisbouis. David est le flutiste du groupe. Aveugle depuis ses premières années, il tente tant bien que mal de décrocher un boulot. Victor, le bassiste, était promis à un bel avenir au sein de la société pharmaceutique… Mais il a préféré tout plaquer et s’exiler dan[...]
Seule au monde
Tout va bien, planche de l'album © Delcourt / GenmorPour son premier album, Charlie Genmor fait montre d’un saisissant talent de conteur et de dessinateur avec ce récit autobiographique bouleversant de justesse…



Au sortir de l'adolescence, Ellie n'a jamais eu de relation amoureuse et n’a même jamais été attirée par qui que ce soit… C’est pourquoi elle tombe des nues lorsque, son ami, Archimède, lui demande de sortir avec elle… La surprise passée, elle va néanmoins accepter…



Leur première soirée en tête à tête, ils la passent à discuter de tout et de rien en explosant du papier bulle… Commence pourtant une histoire d’amour peu ordinaire, pleines de doutes, de questionnements et d’introspection… Dépressive chronique, Ellie est persuadée ne pas avoir droit au bonheur et semble s’investir dans la[...]
Chronique d’un amour impossible
La princesse de Clèves, planche de l'album © Delcourt / Bouilhac / Catel / Madame de La FayetteClaire Bouilhac et Catel se proposent d’adapter la Princesse de Clèves, roman de Marie-Madeleine de La Fayette qui influença durablement de nombreux auteurs tels Balzac ou Cocteau et qui est considéré par beaucoup comme le prototype du roman d'analyse psychologique.



Madame de La Fayette échange avec son ami François de La Rochefoucauld à qui elle parle des prémisses de son roman historique…



[...]
Les jolies colonies de vacances (*)
Un été d'enfer !, planche de l'album © Rue de Sèvres / BrosgolVera Brosgol puise dans son vécu pour tisser un récit poignant d’une presque ado mal dans ses basquettes qui compte sur une colo pour enfin parvenir à s’intégrer…



Fraîchement débarquée de Russie, Vera rêve de s’intégrer dans sa nouvelle vie newyorkaise. Mais lors du goûter d’anniversaire, elle se rend compte du gouffre qui existe en ses elle et ses prétendues amies… Désireuse de leur en mettre plein la vue, elle les invite à une soirée pyjama… Mais sa mère ne disposant pas des mêmes moyens que les parents de ses amies, la soirée tourne bien vite au fiasco…



Se sentant trop différente, Vera pense que sa seule chance de s’intégrer et d’enfin se faire des amies est de partir dans une colonie de vacances organisée par des émigrés russes… Elle par[...]
True romance
Mes héros ont toujours été des junkies, planche de l'album © Delcourt / Phillips / BrubakerS’il est une série incontournable pour les amateurs de polars, c’est indéniablement Criminal, série crée par Ed Brubaker et Sean Phillips, tandem d’auteurs chevronnés à qui l’on doit notamment Incognito, Fatales ou Fondu au Noir…



Contrainte et forcée, la jeune Ellie suit une cure de désintox dans une clinique pour gens friqués… Elle porte sur les autres patients un regard aiguisé, perçant leurs petits secrets et leurs mensonges… Il faut dire qu’elle na pas hésité à s’introduire nuitamment dans le bureau d’un des médecins pour consulter leurs dossiers !



Mais, fascinée par les junkies depuis la mort par overdose de sa mère, elle n’a pas l’attention d’arrêter la drogue… Pire, elle va entraîner avec elle un sympathique jeune homme qui suivait l[...]
Si l’I.A. m’était contée
Intelligences Artificielles -Miroirs de nos vies-, planche de l'album © Delcourt / Chochois / Zephir / TigreL’intelligence artificielle alimente depuis des lustres l’imagination débordante des romanciers… Dès 1942, Issac Asmov a jeté les bases des lois de la robotique qui allaient durablement influencer la réalité… Mais on songe aussi au Destination vide de Frank Hebert, au 2001 l’Odyssée de l’Espace d’Arthur C. Clarke ou à la nouvelle The Minority Report de Philip K. Dick… Avant que le cinéma ne s’en empare…



Pour le grand public, les IA représentent un danger potentiel pour l’humanité… mais bien peu, en définitive, savent de quoi il en retourne, ignorant bien souvent qu’elles font dores et déjà partie de notre quotidien…



[...]
Crime(s) littéraire(s)…
La brigade Verhoeven, planche du tome 2 © Rue de Sèvres / Corboz / Bertho / Bouët Pascal Bertho et Yannick Corboz poursuivent leur adaptation magistrale de la tétralogie Verhoeven, série de polars sombres et tourmentés qui nous entraînent dans les tréfonds de l’âme humaine...



Paris, 7 avril 2003. Le commandant Camille Verhoeven est appelé sur une scène de crime particulièrement sordide, rue Félix Faure, à Courbevoie. Là, deux femmes ont été torturées, tuées puis dépecées… Bien vite, Camille Verhoeven qui compense sa petite taille par une vivacité d’esprit peu commune trouve que tout sonne faux sur la scène de crime… Le meurtrier n’a rien laissé au hasard et a savamment mis en scène son macabre décor, laissant même une empreinte reliant l’affaire à un crime plus ancien, jamais élucidé…



Peu à peu, il apparaît à Verhoeven qu[...]
La perte de l’innocence…
40 éléphants, planches du tome 3 © Bamboo / Augustin / ToussaintKid Toussaint et Virginie Augustin font reprendre du service au gang des 40 Eléphants dans tendu et nerveux remarquablement bien orchestré.



Les 40 Eléphants se sont débarrassés de la bande rivale mais avaient laissé plus que des plumes dans la bataille… Le gang de femmes va devoir redoubler d’effort pour se refaire…



Hélas, un meurtrier sévi dans leur territoire et la police redouble de vigilance pour coincer l’assassin qui zigouille à tour de bras les religieuses venues s’aventurer dans le quartier d'Elephant & Castle… Et la présence des forces de l’ordre n’est pas bon pour les affaires de 40 Eléphants… D’autant que les autorités ont eu l’ingénieuse idée d’enrôler pour des femmes pour traquer le gang féminin de South London…



S[...]
Dilemme(s)
L'espion qui croyait, planche de l'album © Steinkis / HendrixJohn Hendrix se propose de nous conter le destin méconnu de Dietrich Bonhoeffer, un Pasteur Luthérien qui résista au nazisme…



Dietrich Bonhoeffer est né en 1906 dans une famille bourgeoise luthérienne. Après avoir suivi de brillantes études en théologie, il passa une année à l'Union Theological Seminary de New York où il fit des rencontre déterminantes qui aller orienter sa conception de la foi et sa vie future…



Il assista à la montée en puissance d’Adolf Hitler et, après un séjour à Londres, revient à Berlin où il allait s’opposer au nazisme qu’il considérait comme un danger pour les chrétiens et pour l’humanité. Peu à peu, tuer Hitler il lui apparaît comme son devoir d’homme de foi et de citoyen…




[...]
Piégée !
Hot Space, planche du tome 1 © Kamiti / Lepixx / DavietDifficile de ne pas être impressionné par ce premier album de Lepixx qui fait déjà montre d’une grande maîtrise du dessin et de la narration…



Nohraïa Kovalski atterrit sur le tarmac d’Ouranos, station récemment déployée pour espionner des autonomistes de la planète aride d’Aoba… Lors de son premier vol de reconnaissance, son chasseur est abattu sitôt son entrée dans l’atmosphère.



Il apparait bien vite que la jeune et indiscipliné pilote n’est un pion destiné à être sacrifié… Sa mort servira de justification à la République Terrienne pour annexer la planète Aoba afin de faire main basse sur une précieuse ressource… Mais Kovalski n’est pas morte et, surtout, elle n’est pas du genre à se laisser faire…




[...]