Haut de page.

Dernieres Chroniques
Bandes Dessinées


du rififi au couvent
l'Elixir de Dieu, planche du tome 2 © Bamboo / Galland / GihefEn pleine prohibition et pour sauver leur couvent criblé de dettes et en passe d’être vendu, les sœurs de Saint-Patrick sont entrées dans l’illégalité…



Restaurant un vieil alambic, la congrégation distille un alcool de grande qualité qui trouve rapidement son public… Mais les sœurs ont dû séquestrer le Père Mathew, membre du Ku Klux Klan, tandis que sœur Holly, alias Maureen O’Hara, récemment accueillie comme novice, s’est enfuie avec la recette de la vente de leur première distillation avant d’être rattrapée par son passé : Franck Wallace, redoutable gangster qu’elle a connu dans une autre vie et qui exige des sœurs qu’elles produisent leur divin nectar pour son propre compte…



Pour ne rien arranger, deux agents du Bureau of Investigation v[...]
Ghostbuster (air connu)
Chasseuse de fantômes, planche de l'album © Jungle / Cannon / Gibbs / Gibbs / TandonIssu d’un quartier populaire, Chelsea tente tant bien que mal de se faire des amis dans le lycée privée et huppé où ses parents l’ont inscrite… Mais il n’est pas facile de s’intégrer à la bande de filles populaire de son lycée avec un père chasseur de fantômes… Ingénieur de formation, son obsession pour les esprits et le paranormal lui a valu un divorce…



Punie pour avoir exploré de nuit le cimetière en compagnie de ses nouvelles amies, Chelsea doit travailler tout l’été dans la boîte de son père et si leurs déplacements permettent souvent de trouver quelques rongeurs ayant élu domicile dans le grenier d’un client, il en va tout autrement avec le manoir Harrington…



Le manoir délabré est en passe d’être rénové par l’héritier qui désire en fai[...]
ces précieux petits moments
Ton Père ce Héros, planche de l'album © Delcourt / TronchetTon Père ce Héros est l’adaptation du roman éponyme de Didier Tronchet publié paru chez Flammarion en avril 2006… L’auteur s’y mettait en scène avec son fils et, s’appuyant sur les carnets où il avait noté de petites scènes de vie qui mises bout à bout sont un concentré de tendresse, de douceur et d’émotions…



On ne naît pas père, on le devient au fil des jours suivant la magie d’une naissance… La venue au monde d’un petit être bouscule nos certitudes, nos préjugés, notre quotidien, jusqu’à notre vision du monde ! On se laisse bercer par ces petites séquences, ces adorables mots d’enfant tantôt drôles, tantôt profonds, sans qu’il s’en rendre lui-même compte, son innocence nous renvoyant à celle qui fut peut-être la nôtre quand nous étions enfant, mais qui trouve un [...]
symbiose
Verts, planchede l'album © Rue de Sèvres / Besançon / LacanAlors que sa femme est dans le coma, et que son fils, Clarence, désirerait la revoir, un homme s’énerve contre le pyracanthe qui pousse dans le jardin de ses voisins et ne cesse de croître, dégoulinant dans son terrain… Armé d’un taille-haie, il taille rageusement la plante et aperçoit sa voisine qui va se réfugier chez elle, un bébé dans les bras… Plus tard, il comprendra que ce petit être est l’une de ces créature hybrides qui naissent de par le monde…



Car, depuis quelques temps, des bébés viennent au monde avec une feuille sous le nez. La végétation envahit peu à peu la ville, contaminant hommes et femmes qui voient pousser sur leur corps d’étranges excroissances végétales.



Certains s’en accommode et redécouvre la beauté d’une nature mar[...]
L’émotion à fleur de peau
Laurel et Hardy, planche de l'album © Oxymore Editions / ButtoloQuelle étrange idée, pourrait-on se dire, en voyant sur les étals un album consacré à Laurel et Hardy, duo comique né au temps du cinéma muet que les jeunes générations ne connaissent sans doute même pas de nom… Et pourtant…



Pour moi qui ne suis plus tout jeune mais qui n’était néanmoins pas ncore né lorsque Stan Laurel est parti rejoindre son ami dans le firmament, évoquer Lauret et Hardy, c’est un générique qui me revient en mémoire et des après-midi passées en famille devant le petit écran, à cette époque qui semble si lointaine où la télévision réunissait encore les familles… De la nostalgie donc… Mais cet album solidement documenté de Gianluca Buttolo m’a furieusement donné envie de faire découvrir à mon tour Stan et Olivier dans leurs histoires irrésistibleme[...]
les amours ne durent qu’un jour
Kokoschka, portrait d'un amour expressionniste, planche de l'album © Stenkis / VentoVienne, 1912. La capitale autrichienne vit au rythme de l’art et de la culture. Les peintures expressionnistes du jeune Oskar Kokoschka, élève de Gustav Klimt, heurtent la bourgeoisie et l’establishment… Peignant les portraits de personnalité de la haute société viennoise, il place la vérité au-dessus de la beauté, quitte à heurter ses commanditaires…



A l’occasion d’une commande, il croise Alma, de sept ans son aînée, veuve du grand compositeur Gustav Mahler. Tous deux vont vivre une brève mais intense passion. Alma sera son Pygmalion et Oskar en sera amoureux fou… Fasciné par son talent, Alma voudrait faire de lui un artiste reconnu… Mais les crises de jalousie possessives du peintre vont peut à peu éloigner Alma… jusqu’à la rupture…


Le dit de la sorcière
Kernok le Pirate, planche de l'album © Glénat / Corbettini / Brrémaud Sur les côtes de Bretagnes où les vagues viennent s’écraser contre les rochers acérés, Kernok le Pirate est venu consulter la sorcière de Pampoul pour qu’elle lui révèle son avenir… Il feint de ne pas croire à ses boniments mais ses prédictions vont ébranler le vieux loup de mer habitué aux abordages et aux pillages sanglants… Elle ne lui donne que treize jours à vivre…



Refusant de croire à ses fadaises, le pirate reprend la mer avec une lettre de course qui fait de chaque navire battant pavillon britannique une proie… A bord de son fidèle Epervier, secondé par Maître Zéli et accompagné de sa maîtresse, la belle Zélie, Kernok mène l’abordage du San Pablo dont les flans regorgent d’or et de pierreries dont il s’empare après un furieux combat…


[...]
La mine maudite
Canary, planche de l'album © Delcourt / Panosian / SnyderUne société minière du Colorado exploite un gisement qui s’enfonce dans les entrailles de la Terre, sacrifiant la sécurité des mineurs sur l’autel du profit… Ce qui devait arriver arriva : la mine s’écroule, enterrant sous les roches les ouvriers et le riche industriel qui y était descendu…



Plusieurs années passent. A un mois d’une retraite bien méritée, Azraël William Holt, Marshall si célèbre qu’il est devenu le héros de romans à quatre sous, est dépêché sur place pour escorter un Edison Edwards, géologue aussi brillant qu’intègre venu dans la petite bourgade de l’Utah pour déterminer s’il existe un lien entre les folies meurtrières dont souffrent les habitants et les sous-sols de la mine, réputée maudite par les indiens Paiutes…



Ils vont[...]
Un récit rafraîchissant et jubilatoire
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, planche de l'album © Philéas / Bonne / Taillefer / JoansonDans la salle commune de l’EHPAD, le personnel s’active pour fêter les cent ans d’Allan Karlsson, l’un de ses pensionnaires… Mais le bonhomme qui a voyagé toute sa vie et croisé Truman, Oppenheimer, Churchill, Franco, Staline, de Gaulle et Mao n’a guère envie de finir ses jours à l’EHPAD…



Allan Karlsson décide de fuguer et de partir sur les routes en charentaise… Par un étrange concours de circonstance, il se retrouve en possession d’une valise appartenant à des malfrats et contenant 50 millions de couronnes… Autant dire qu’ils vont tout faire pour retrouver leur pactole !



Au fil des rencontres, Allan, inculte et apolitique, va se souvenir de celles qui ont émaillé sa vie, alors qu’il était sans le savoir dans les coulisses des grands évène[...]
Quand je serai mort…
Fassbinder: L'Homme qui voulait qu'on l'aime, planche de l'album © Glénat / d'Oriano / SimsoloNé en 1945 dans une Allemagne en ruine d’un père médecin et d’une mère traductrice, Rainer Werner Fassbinder a passé son enfance au cinéma, tandis que sa mère désirait pouvoir travailler tranquillement et que son père avait depuis longtemps quitté le domicile familial…



Echouant à intégrer une école de cinéma, il se rabat sur le théâtre et rejoint le Théâtre Action en 1967, y rôdant son écriture et son jeu d’acteur tout en travaillant la mise en scène… Travailleur acharné, il enchaînera sur un rythme effréné pièce de théâtres, films en tant qu’acteur ou en tant que réalisateurs, formant autour de lui une petite troupe au grès de ses rencontres ou de ses amours bisexuelles, connaaissant un réel succès critique et renouvelant le cinéma allemand en décortiqua[...]
Everybody Needs Somebody
Adieu Coach, planche de l'album © Bamboo / Guilloteau / GuilloteauEntraîneur de l’emblématique Union Rugby de Voissy (URV) depuis toujours, Marius est terrassé par une crise cardiaque durant un match… Deux anciens joueurs se retrouvent au crématorium, bientôt rejoints par Louis, et, respectant ses dernières volontés, vont disperser ses cendres sur ce terrain qu’il a tant aimé… l’occasion de se remémorer les souvenirs du temps passé…



Quelle n’est pas leur surprise que de voir qu’en lieu et place du terrain sera bientôt construit un supermarché Interchampion ! Le sang des anciens joueurs ne fait qu’un tour… Après s’être renseigné à la mairie, leur seule chance de sauver le club et le terrain sur lequel repose à présent leur coach est de redresser les finances du club et de compter au moins deux cent licenciés, la vente ne[...]
la Princesse, la bicyclette et le Dragon
Reines & Dragons, planche de l'album © Dargaud / Sfar / AraldiUne jeune princesse dort paisiblement dans son lit dans le château de ses parents, monarques éclairés et progressistes dépensant leur fortune dans les arts et la culture plutôt que dans la guerre et les fortifications… Sur le papier, l’idée semblait chouette… Mais lorsqu’une hord de monstres sanguinaires et affamés attaquent le château pour trucidef tout le monde, on est en droit de s’interroger sur les royales priorités…



Bref, une jeune orpheline dort paisiblement dans un château où, à part les monstres, il n’y a plus âme qui vive… A part elle et le magicien (oups, pardon, le naturalien) du château qui tente de la mettre à l’abri et lui offre, juste avant de mourir, une bicyclette… On ne sait pas trop ce que c’est mais ça a l’air fichtrement précieux…