★★★★☆
Pour son premier jeu, Sandro Dall'Aglio nous propose un donjon de poche particulièrement malin qui allie bluff et déduction de façon particulièrement convaincante…

Règles et matériel

Shy Monsters, un héros très compétant © Ôz Editions / Alcouffe / Dall'AglioOn reconnaît d’emblée la patte graphique de la talentueuse Christine Alcouffe qui a signé les superbes illustrations de l’excellent Paper Tales… Son style caractéristique et rafraîchissant confère à Shy Monsters une identité graphique forte.
En plus d’être beau, le matériel est de bonne qualité, les tuiles du jeu étant faites dans un carton bien épais là où d’autres éditeurs se seraient contentés de cartes, Ôz Edtitions a fait les choses en grand.

Shy Monsters, des monstres peureux (mais dangereux!) © Ôz Editions / Alcouffe / Dall'AglioLe livret de règles (12 pages) est dense mais fort bien écrit. On peut rapidement s’aventurer dans le premier donjon sitôt la lecture achevée et sans qu’il subsiste de zones d’ombre…

Contenu de la boîte : 6 tuiles Monstre, 5 tuiles Donjon (3 tuiles Couloirs, 1 tuile Entrée et 1 tuile Sortie), 2 tuiles Compétence (Attaquer et Sauter), 2 tuiles Aide de Jeu et 1 pion Héros.


Déroulement d’une partie

Shy Monsters, entre l'entrée et la sortie : le Donjon © Ôz Editions / Alcouffe / Dall'AglioDébut de
La mise en place s’avère tout à la fois rapide et fluide : les tuiles Monstres sont mélangées pour former une pile. C’est tout ? oui, c’est tout…

Déroulement
Le jeu se déroule en trois manches découpées en 3 phases :

Shy Monsters, des monstres peureux (mais dangereux!) © Ôz Editions / Alcouffe / Dall'Aglio1Phase Maître du Donjon : le Maître pioche les tuiles Donjon et pioche deux tuiles Monstre… Il organise à sa convenance et secrètement le premier niveau du donjon, mêlant sortie, couloirs et monstres. Seule la tuile Entrée est visible. Le héros y est placé.

2Phase Héros : Après avoir désigné et dévoilé des cartes (2 au premier niveau, 1 au second et aucune au dernier !), le joueur déplace son héros d’une tuile, utilisant s’il le souhaite une ou plusieurs compétences…

S’il tombe sur un monstre actif, l’aventure du héros se termine dans le ventre de ce dernier… Sauf s’il a, avant de révéler la carte, utilisé sa compétence Attaquer ! Auquel cas il occis le monstres et poursuit l’exploration du donjon.

Shy Monsters, des couloirs sombres © Ôz Editions / Alcouffe / Dall'AglioUn Monstre est considéré comme actif lorsqu’il respecte ses règles de pose (présence ou non de tuiles à certains endroits) et lorsqu’il ne se trouve pas à côté d’un monstre précédemment révélé… Si ces conditions ne sont pas respectées, elles ont bien trop peur pour attaquer le Héros ! C’est qu’elles sont timides et farouches ces créatures !

La compétence Sauter permet, comme son nom l’indique subtilement, de sauter par-dessus une tuile…

3Phase de Destruction de l’étage : Si le valeureux Héros parvient à atteindre la sortie, on passe à la manche suivante ! Les monstres révélés sont placés face visible à côté de la surface de jeu, les autres défaussés secrètement… Le Héros peut explorer le niveau suivant (commence alors une nouvelle manche).


Fin de partie
Le Maître remporte la partie si le Héros finit dans l’estomac d’un monstre et le Héros la remporte s’il parvient à sortir indemne du dernier niveau…

l’Avis de la Rédaction

Shy Monsters, exploration en cours... © Ôz Editions / Alcouffe / Dall'AglioVoilà un jeu d’inspiration minimaliste qui s’avère être un compagnon de voyage idéal: le jeu tient dans la poche, s’explique et se joue en une poignée de minutes et sur table de bar… Mais surtout, il s’avère particulièrement addictif… Une partie achevée, difficile de ne pas désirer faire une légitime revanche en inversant les rôles… Et les parties s’enchaînent avec une facilité désarmante… Et deviennent de plus en plus captivantes !

Ce jeu asymétrique offre des sensations de jeu très différentes selon le rôle qu’on occupe…
Le Héros devra faire preuve de déduction et utiliser à bon escient ses précieuses compétences pour minimiser la prise de risque.
Côté Maître, il faut déjà parvenir à placer ses monstres en respectant les règles pour qu’il puisse s’activer lorsque le Héros passe à leur portée… Et si c’est un véritable casse-tête pour certaine combinaison de monstres lors des premières parties, les suivantes se font avec aisance et c’est l’aspect bluff qui devient prédominant… Et quel plaisir que de faire croire à la présence d’un monstre alors que c’est un autre qui est présent ! Ou d’aiguiller le Héros sur de fausses pistes pour l’inciter à révéler des tuiles Couloir, laissant les Monstres tapis dans l’ombre du Donjon…

Shy Monsters, de préciesues Aide de Jeu © Ôz Editions / Alcouffe / Dall'AglioEt n’allez pas croire que le jeu s’essouffle au fil des parties ! Bien au contraire ! Plus on joue avec le même partenaire et plus le jeu s’avère intéressant car la connaissance de ses petites habitudes est un élément à prendre en compte ! Le guessing et le double-guessing prenant alors toute leur saveur…

Joliment mis en images par Christine Alcouffe, ce premier jeu de Sandro Dall'Aglio est une petite merveille de simplicité et de profondeur…

Asymétrique, Shy Monsters voit deux joueurs s’affronter : Le Maître usant de bluff et de faux semblant pour induire en erreur le Héros ; Héros qui devra faire preuve d’un sens aiguisé de la déduction et utiliser au moment opportun ses compétences pour sortir indemne du Donjon…

Délicieux cocktail alliant bluff et déduction, ce petit jeu d’inspiration minimaliste a tout pour devenir le jeu de poche par excellence…



On aime...

►l’inspiration minimaliste
►le parfait dosage bluff / déduction
►un jeu de poche asymétrique
►les illustrations de Christine Alcouffe


On n'aime pas...

►finir dévoré

(*) En référence au tube multiversel de Groupe-Groupe.
Chronique by Le Korrigan