★★★★☆ Conte onirique
Berthile et le monde sans espoir, planche de l'album © Les Aventuriers de l'Etrange / RubinoLe monde tel que nous l’avons connu n’est plus. Dans leur course irréfrénable au progrès, les hommes ont perdu leur instinct et ont disparu de la surface de la Terre après avoir presque éradiqué bon nombre d’animaux. Les espèces rescapées récupèrent les technologies humaines ainsi que leurs travers et causèrent leur propres perte… Seules survécurent ours et corbeaux qui se livrent depuis une guerre sans merci pour imposer leur domination.

Seule humaine à avoir miraculeusement survécu à l’apocalypse, Berthile parcourt le monde à la recherche de plume pour assouvir son rêve de voler… Un jour, elle rencontre un adorable ourson et se lie d’amitié avec lui…


un récit conte poétique moins enfantin qu’il n’y parait
Pour son premier album de bande-dessinée, Maurizia Rubino signe un récit tout à la fois sublime, poétique et déroutant.

Berthile et le monde sans espoir, planche de l'album © Les Aventuriers de l'Etrange / RubinoC’est graphiquement tout d’abord que son œuvre impressionne. Bien que menaçante, la couverture n’en reste pas moins magnifique, évoquant le Géant de Fer de Brad Bird et Tim McCanlies. Son dessin généreux, tout en rondeur et lorgnant vers le manga apporte une salutaire note de douceur dans un monde déchiré par la haine. Si ses décors sont pleins d’élégance, l’autrice n’hésite pas à les faire disparaître pour laisser la place à l’émotion qu’elle retranscrit avec une économie de trait confondante. Usant avec art du vocabulaire de l’animation, le découpage de l’artiste italienne s’avère tout à la fois audacieux, inventif et bougrement efficace.

Plus encore que d’autres types de récit, le propre du conte est de permettre au lecteur d’interpréter le récit en fonction de son ressenti et de son vécu, d’y apporter une part de lui-même… Chaque enfant y projettera donc une part de ses rêves et de ses peurs en pensant lire une étrange et entraînante histoire d’amitié particulièrement touchante. Les moins jeunes y liront en filigrane une amorce de conte écologique qui se transforme en récit sur la difficulté d’exprimer et d’accepter ses sentiments, sur la peur d’aimer ou d’être aimé… ou sur deux destins qui se séparent… avec l’espoir de se retrouver, ici-bas… ou ailleurs…

Berthile et le monde sans espoir est le tout premier album Maurizia Rubino qui y fait montre de ses talents de conteuse…

Car son récit poético-onirique tient indéniablement du conte dans lequel chaque lecteur ou lectrice y projettera une part de lui-même, de ses peurs et de ses rêves. Elégant et généreux, son dessin est une petite merveille de douceur et d’inventivité et permet à l’autrice d’aborder des thématiques universelles tels que l’amitié ou la difficulté de ressentir ou d’exprimer des sentiments…

Après Rune Ryberg, Xulia Vicente ou Ileana Surducan, les Aventuriers de l’Etrange continuent de nous faire découvrir des artistes talentueux qui devraient refaire parler d’eux dans un avenir proche… Sot qui s’en plaindrait !

Berthile et le monde sans espoir, planche de l'album © Les Aventuriers de l'Etrange / Rubino
- J’aimerais avoir quelqu’un à qui parler… Je ne dis pas toujours, mais de temps e temps. Quelqu’un qui me comprendrait. Quelqu’un pour m’écouter.
- Berthile… Moi, je suis là ! Si tu as besoin de parler, je t’écoute. Et puis, si tu veux, je peux être ton ami.
- Sérieusement ?
- Bien sûr.
- Merci Hercule… Tu es si gentil. Je suis en train de m’attacher à toi.- dialogue entre Berthile et Hercule

Chronique by Le Korrigan