★★★★☆ Alfred Hitchcock presents… himself
Alfred Hitchcock, planche du tome 2 © Glénat / Simsolo / HéInfluencé par le théâtre et les films expressionnistes allemands, Alfred Hitchock est le maître incontesté du suspens et de l’angoisse, s’imposant comme un auteur et inventant tout un vocabulaire visuel qui allait façonner le cinéma moderne et profondément marquer des générations de réalisateurs… et de spectateurs !

Après s’être intéressé à son enfance et à ses premiers pas dans l’industrie cinématographique, d’abord comme graphiste aux studios Islington de Londres puis comme assistant et enfin comme réalisateur, avec ce second tome, les auteurs nous entraînent à Hollywood où le cinéaste va signer ses films les plus célèbres : Fenêtre sur cour, Vertigo, La Mort aux trousses, Psychose ou encore Les Oiseaux...

Alfred Hitchcock, planche du tome 2 © Glénat / Simsolo / HéMais s’il s’intéresse à son œuvre, Noël Simsolo s’intéresse aussi et surtout à l’homme derrière la caméra. Hitchcock y apparait comme un personnage énigmatique doté personnalité fascinante, d’un humour potache et parfois grinçant à même de désarçonner son auditoire et d’étranges fantasmes que l’on retrouve dans ses films, tels sa fascination pour les menottes ou les héroïnes blondes et sensuelles…

Une passionnante biographie du maître du suspens
Le scénariste replace dans leur contextes ses réparties les plus cinglantes et ses blagues décalées qui ont contribué à la renommée du cinéaste mais nous donne aussi les clefs pour comprendre certaines de ses œuvres et la conception de certains plans désormais devenus cultes… La lecture de ce second tome s’avère tout aussi passionnante et édifiante que l’était le premier, nous redonnant la furieuse envie de nous replonger dans les œuvres du maîtres…

Le montage de l’album s’avère audacieux, avec d’incessants allers retours temporels qui viennent chacun apporter leur touche à ce saisissant portrait d’un cinéaste hors norme… Le scénariste retrouve pour l’occasion Dominique Hé, avec qui il a signé Miroirs du crime et Pornhollywood. Ce dernier signe des planches en noir et blanc d’autant plus convaincante que le traitement graphique rend hommage au cinéma d’après-guerre en général et à celui d’Hitchcock en particluier.
Alfred Hitchcock, planche du tome 2 © Glénat / Simsolo / Hé
Passioné de cinéma et retrouvant son complice de Miroirs du Crime, Dominique Hé, Noël Simsolo, nous propose une biographie d’un des plus grand réalisateur de l’histoire du cinéma…

Mêlant de façon inextricable l’homme et son œuvre, Alfred Hitchcock et après nous avoir conté l’enfance qui a déterminé sa carrière et ses premiers pas dans le cinéma, les auteurs nous entraînent avec le Maître de l’angoisse dans les coulisses de ses grandes œuvres américaines au travers d’anecdotes savoureuses et de répliques cinglantes dont le réalisateur avait le secret.

S’intégrant parfaitement dans la collection 9 ½ déjà riche de nombreux albums, ce diptyque consacré au maître du suspens et de l’angoisse s’avère incontournable pour tous les amoureux du septième art… L’album refermé, on n’a qu’une envie : se replonger dans l’un ou l’autre des chef d’œuvre du cinéaste…


- Vos héros sont pris dans les rets du Diable et ne peuvent s’en sortir que par l’aveu de la confession.
- Oui, la contrition. Mais, pour moi, le scénario est secondaire. Je fais le film avant de connaître l’histoire. Il m’apparaît comme une forme. Je n’en cherche le scénario qu’après et je le ramène à ce que j’ai dans la tête.
- Chez vous, nous sommes loin du réalisme.
- Je suis attiré par le fantastique, la métaphysique et j’aime le mélodrame. Le réalisme montre les gens à une hauteur uniforme. Lé Mélodrame les rabaisse et moi, je cherche alors à les faire monter le plus haut possibledialogue entre Chabrol et Hitchcock

Chronique by Le Korrigan