★★★★☆ Une délicieuse fabulette médiévale
Mickey et les mille Pat, planche de l'album © Glénat / Martin / CornetteRentrant chez lui après une promenade en forêt, Mickey a la surprise de trouver Minnie dans sa modeste demeure. Cette dernière l’invite à un pique-nique pour profiter du calme et de la beauté de la nature en bonne compagnie.

Alors que Mickey joue avec Pluto, Minnie part cueillir des jacinthes et, après s’être aventuré dans une grotte habitée par un dragon, la jeune souris se perd dans la forêt labyrinthique. Arrivant devant l’imposante demeure de Clodomir le sorcier, et ses appels restant sans réponses, elle y pénètre et décide d’y faire un peu de rangement. Par inadvertance, elle renverse de la poudre de multiplication sur elle, causant une sacrée pagaille que le magicien a tôt fait de réparer…

Quelques temps plus tard, après avoir récupérer le cheval du laitier et l’armure du maraîcher, Dingo décide de participer au tournoi de chevalerie organisé par le roi Ladislas le XXXIXe, dit le gourmand et demande à Mickey d’être son écuyer… L’enjeu du tournoi : un délicieux gâteau confectionnée par Minnie, une bourse bien garnie et de la poudre de rajeunissement confectionnée par Clodomir.

Mickey et les mille Pat, planche de l'album © Glénat / Martin / CornetteBien évidemment, rien ne se déroulera vraiment comme prévu…d’autant que Pat Hibulaire entre dans la danse…


un conte médiéval naïf et rafraîchissant
Après d’autres grands noms du neuvième art, c’est donc au tour de Jean-Luc Cornette et Thierry Martin de s’emparer des personnages de Disney pour tisser une fabulette médiévale légère et guillerette.

Si on y retrouve avec un réel plaisir des personnages emblématiques tels Mickey, bien évidemment, Dingo, Minnie, Pluto ou Pat Hibulaire, on y rencontre des personnages originaux, tel ce gourmand monarque ou ce sorcier dont l’apparence semble évoquer le Gandalf du Seigneur des Anneaux de Ralph Bakshi. Il se dégage de cette aventure pleine de tendresse et d’humour une fraîcheur revigorante. L’effet madeleine de Proust fonctionnera à merveille sur les moins jeune d’entre nous alors que les jeunes lecteurs se laisseront entraîner par cette aventure fantastique riche en charmes et en péripéties.
Mickey et les mille Pat, planche de l'album © Glénat / Martin / Cornette
Et il y a le trait plein de candeur et de naïveté de Thierry Martin, dont nous avons tant apprécié le travail sur son remarquable et très cinématographique Dernier Souffle. On retrouve le style envoûtant adopté par le dessinateur dans sa savoureuse et truculente adaptation du Roman de Renart (sur un scénario de Jean-Marc Mathis) et son inimitable talent pour retranscrire avec art l’atmosphère bucolique et envoûtante d’une forêt. Ses crayons donnent vie à des personnages follement expressif et son sens du mouvement est tel que, pour un peu, on croirait les voir s’animer… On appréciera la colorisation qui confère à l’ensemble un charme délicieusement désuet qui nous ramène à l’enfance…

Mickey et les mille Pat, planche de l'album © Glénat / Martin / CornetteAprès pléthore de talentueux auteurs, c’est au tour de Jean-Luc Cornette et de Thierry Martin de mettre en histoire les personnages emblématiques de l’univers de Disney.

Se parant des atours d’un conte médiéval teinté de charmes et de magie, l’histoire nous raconte les aventures de Mickey et Minnie qui devront réparer les dégâts causés par la poudre de multiplication d’un sorcier sympathique et débonnaire. On y croisera bien sûr Dingo en apprenti chevalier et Pluto, en chien affectueux et turbulant… mais aussi Pat Hibulaire, fieffé coquin qui va tenter d’utiliser la magie du sorcier pour mettre la main sur le magot d’un paisible Dragon…

Le dessin envoûtant et faussement naïf de Thierry Martin est au diapason de cette histoire rafraîchissante pleine de tendresse et de candeur. Ce Mickey et les mille Pat est indéniablement une réussite jubilatoire qui ravira petits et grands… D’autant que l’album est comme de coutume superbement illustré avec cet élégant dos toilé et ce vernis sélectif rehaussant une couverture superbement composée.


- Tiens, ce bon vieux Dingo ? Que me vaut et honneur ?
- J’ai une excellente nouvelle Mickey ! Le roi organise un tournoi ! Le gagnant remportera dix pièces d’or… Ainsi qu’une poudre de jouvence pour rajeunir de deux ans offerte par le mage Clodomir…
- Belles récompenses…
- Et un gâteau préparé par Minnie.
- C’est vrai que c’est une excellente nouvelle !
- Tu restes sur le sol ou tu comptes te relever un jour ?
- Ah tiens, oui… Pourquoi pas.dialogue entre Mickey et Dingo


Chronique by Le Korrigan