★★★★★ Plus profond encore !
Après avoir exploré les confins de l’espace, les joueurs vont coopérer pour explorer les abysses à la recherche du continent perdu de Mu.

Règles et matériel

The Crew : Mission Sous-Marine, les Sous-Marins joker © IelloSi les profondeurs ont remplacé l’espace intersidéral, le talent de Marco Armbruster est égal à lui-même : ses illustrations contribuent indéniablement à immerger (ah ! ah !) les joueurs dans une thématique forte.

Outre l’évident changement de thématique, les joueurs ayant pratiqué The Crew percevront d’emblée quelques différences notables : exit les marqueurs Tâche en cartons définissant la nature des missions ! Les plus attentifs remarqueront aussi que le paquet de cartes Tâche se trouve considérablement augmenté… L’explication est simple ! Pour plus de fluidité, les missions sont directement inscrites sur les cartes Tâches par un court texte ET par une iconographie bien pensée… Cerise sur le gâteau : de nouvelles tâches font leur apparition ! De quoi faire frétiller les moustaches des plus blasés…

The Crew : Journal de Bord, visuel © IelloChaque mission est accompagnée d’un extrait du journal de bord de la commandante Meg Diver. Mis bout à bout, ils forment un captivant récit que l’on découvre au fil des parties…

Si les cartes sont réparties peu ou prou en 4 couleurs, l’éditeur rend le jeu accessible aux daltoniens en les accompagnant d’un pictogramme… Qu’il est bon de voir que le daltonisme est ainsi plus régulièrement pris en considération !

Contenu de la boîte: 40 cartes Océans (numérotées de 1 à 10 dans chacune des 4 Couleurs de 1 à 4 pour les cartes Sous-Marin= ; 5 cartes Rappel, 96 cartes Tâches, 1 jeton signal de détresse, 1 pion Commandant en 3D et, pour chacun des 5 joueurs, 1 jeton Sonar


Déroulement d’une partie

The Crew : Journal de Bord, pour une poignée de carte (jaunes) © IelloMise en place
La mise en place s’avère tout aussi rapide et fluide que dans The Crew :

► On mélange et on distribue l’ensemble des cartes Océans
► On pioche suffisamment de cartes tâches jusqu’à égaler le niveau de difficulté de la mission.
► Tour à tour les joueurs, à commencer par le commandant, en sélectionnent une (on peut passer !) et la place devant lui. Mais à la fin du tour, toutes les missions doivent être sélectionnées !


Déroulement
The Crew : Mission Sous-Marine, quelques jetons © IelloUn joueur ouvre le pli avec la carte de son choix. Dans le tour du jeu, chaque joueur va jouer une carte : il doit fournir la couleur demandée s’il le peut ou se défausser ou couper (avec une carte Sous-Marin sinon).

Le joueur ayant joué la carte de plus forte valeur (ou ayant coupé avec l’atour de plus haute valeur) remporte le pli et commence le suivant.

Une fois par partie, chaque joueur peut donner une information en exposant une carte de sa main et en plaçant son jeton Sonar en haut de la carte Océan pour signifier que c’est la carte de plus forte valeur dans cette couleur, en bas pour dire que c’est la plus faible qu’il possède, au milieu pour dire que c’est la seule possédée de ladite couleur.

Fin de partie
La partie s’achève par la victoire des joueurs si toutes les conditions des missions sont remplies, par leur défaite dans le cas contraire…

l’Avis de la Rédaction

The Crew : Journal de Bord, apperçu du matériel © Iello / Armbruster / SingParticulièrement enthousiasmé par la première mouture de The Crew l’annonce de la sortie d’un second opus, indépendant du premier, ne pouvait qu’attirer notre attention…

On retrouve bien évidemment la grande originalité du premier jeu de Thomas Sing (couronné par l’As d’Or ET le Spiele des Jarhe, excusez du peu) : si The Crew est un jeu de plis, l’auteur lui a malicieusement ajouté une dimension coopérative. Cet audacieux changement de paradigme fait souffler un vent de fraîcheur revigorant sur le genre… Et c’est d’autant plus vrai que le concept de mission assure un excellent renouvellent des parties. Plus encore que dans The Crew puisque de nouvelles missions font leurs apparitions, bousculant les habitudes de jeu : prendre plus de cartes bleues que de cartes jaunes, ne prendre qu’une seule carte verte et une seule carte rose, prendre exactement 5 cartes bleues, remporter plus de plis que tous les joueurs réunis, interdiction d’ouvrir un plis avec du jaune, estimer son nombre de plis, remporter toutes les cartes d’une même couleur, remporter un plis où toutes les cartes sont supérieures ou égales à 7…

The Crew : Journal de Bord, visuel © IelloLa façon dont les missions sont générées s’avère simple et pertinente : au dos de chaque carte Tâche figure un certain nombre de points, fonction du nombre de joueur. On tire des cartes jusqu’à égaler la jauge de difficulté de la mission… Une mission de niveau 4 peut ainsi se décomposer en de tâches 1/1/1/1, 1/1/2, 2/2, 3/1… bref ! Les missions se combinent de différentes façons, assurant par la même des parties variées et disputées…

Autre bonne idée : les règles conseillent d’écarter les cartes Missions réalisées, assurant ainsi un formidable renouvellement des parties…

The Crew : Mission Sous-Marine, les Sous-Marins jokerA l’instar de la première mouture, The Crew, Mission Sous-Marine s’avère être un jeu exigeant et un brin punitif. Certaines missions et combinaison de cartes Tâche donneront indubitablement du fil à retordre aux plongeurs les plus chevronnés et la moindre erreur sera sanctionnée par une cinglante défaite… Pourtant, au fil des parties, des habitudes de jeu se feront jour, permettant aux joueurs de surmonter les difficultés les plus corsées… C’est ça le travail d’équipe ! Et quel plaisir de venir à bout d’une mission à priori impossible ! Ce système lissant la difficulté en fonction du nombre de joueurs vient corriger un petit défaut de la première mouture du jeu : en fonction de la configuration, certaines missions étaient clairement trop difficiles…

A noter que le journal de Meg Diver instaure une dimension narrative originale et amusante qui rend le jeu plus addictif encore… Cela n’apporte absolument rien au jeu en terme ludique mais c’est un petit plus qui accentue l’immersion dans la thématique…

Les esprits chafouins remarqueront que, par rapport à The Crew, on perd une quinzaine de missions dans la bataille… Mais qu’importe le nombre de missions si l’ivresse ludique est au rendez-vous !

The Crew : Journal de Bord, quelques jetons © IelloAprès l’enthousiasme surprise offerte de The Crew qui nous entraînait dans l’espace intersidéral, Thomas Sing et Marco Armbruster se retrouvent pour nous entraîner dans les abysses.

On retrouve ce qui faisait le sel du premier opus : un jeu de plis coopératif proposant de nombreuses missions aléatoires. Mais le créateur a apporté de subtiles et pertinentes modifications, telles la jauge de difficulté ou les cartes Tâche qui contiennent toutes les informations nécessaires…

Meilleur encore que le premier opus, The Crew, Mission Sous-Marine lancera les joueurs sur les traces de Mu, le continent disparu. D’ores et déjà incontournable pour tous amateurs de jeux de plis originaux et exigeant.



On aime...

► le concept de jeu de plis coopératif
► la variété des missions
► le système de jauge de difficulté
► daltonien friendly
► la dimension narrative ludiquement inutile et donc indispensable
► un jeu terriblement addictif


On n'aime pas...

► bien trop addictif :-P
Chronique by Le Korrigan