★★★★☆ Héritage(s)
Dans le ventre du Dragon, planche du tome 2 © Glénat / Swal / Gabella / ChampelovierLes secrets des dragons sont depuis longtemps oubliés et seuls les scientifiques s’intéressant à ces reptiles savent que s’ils veillent sur un fabuleux trésor, c’est qu’à chacune de leurs mues, leurs écailles se transforment en or pur...

On pensait que c’était autant par appât du gain que par intérêt scientifique que Phylogène d'Esquamate, fils d’éminents dracologues, Udo Von Winkelried, descendant d’une longue lignée de chasseurs de dragons remontant dit-on à Siegfired, et Xiu, fille du pirate Wei, un des rares humains à dresser des dragons s’étaient lancé dans cette folle aventure… On se trompait, lourdement…

Phylogène se réveille aux côtés de et Xiu dans une geôle sans porte nichées dans une cité tentaculaire construite dans les entrailles du Grand Dragon et gardé par des salamandres, humains transformés par le pouvoir du reptile. Ils pensaient Udo Von Winkelried mort, mais c’est bien lui qui vient les extraire de leur prison, en compagnie d’un Lung qui les a mené jusqu’à eux… Mais ils ne peuvent s’en tenir à leur plan initial. Dans le ventre du Dragon, planche du tome 2 © Glénat / Swal / Gabella / ChampelovierPoursuivis par une solide troupe de salamandres accompagnés d’hybrides draconniques, ils n’ont d’autre choix que de sauter dans un syphon qui les conduira dans les intestins de la bête d’où ils devront se frayer un chemin jusqu’au cœur pour tuer le dragon sans qu’il ne s’embrase…

Mais notre trio d’aventurier cache bien des secrets et Xiu, Phylogène et Undo sont loin d’être au bout de leur surprise…


dans les intestins de la Bête
Mathieu Gabella revisite avec indéniable audace et une folle inventivité le mythe des dragons, monstre aux pouvoirs terrifiants présent dans bien des légendes, récits initiatiques, et univers fantastiques et rôlisitiques. Ses dragons ne sont pas de simples reptiles avides d’or et de pierre précieuses, mais des créatures alchimiques à même de transformer la matière en or, origine de leur richesse légendaire qui fit chavirer bien des têtes…

Dans le ventre du Dragon, planche du tome 2 © Glénat / Swal / Gabella / ChampelovierSon récit s’avère tout à la fois épique et fascinant. Sa structure repose sur plusieurs flashbacks qui viennent éclairer chacun des personnages, bien plus complexes et tourmentés qu’il n’y paraissait au prime abord. Le scénario nerveux est mené sur un rythme soutenu et l’histoire se fait d’autant plus captivante lorsque le lecteur comprend que les motivations secrètes de chacun des personnages rendent l’issue de l’histoire bien plus incertaines qu’on pouvait le croire. Difficile d’en dire plus sans divulgâcher la trame mais sachez que leur présence en ces lieux, dans les entrailles du plus grand et du plus puissant des dragons, n’est en rien due au hasard et s’inscrit dans un plan de grande envergure qui les dépasse… Pire ! La chute de l’album vient bouleverser les certitudes des lecteurs, replaçant le récit dans une perspective inattendue et jubilatoire… Indubitablement, le scénariste de la Licorne, d’Idoles ou de du Bourreau sait y faire en matière de narration et de suspens !

Mais encore fallait-il, pour mettre en images ce scénario un peu fou, le talent d’un dessinateur de haut vol ! Et, s’il est connu par les rôlistes et les joueurs de jeux de cartes et de plateaux, Christophe Swal l’est moins dans le petit monde de la bande-dessinée où il n’a signé que l’amorce de la pourtant prometteuse série Darken dont l’histoire se déroulait dans le fascinant JdR Shaan. Mais, avouons-le, difficile de ne pas être impressionné par ses cadrages vertigineux ou son découpage impeccable d’inspiration cinématographique qui sert remarquablement bien la narration. La finesse de son encrage est sublimée par la mise en couleur impeccable de Simon Champelovier qui confère un volume saisissant à chacune de ses cases…

Dans le ventre du Dragon, planche du tome 2 © Glénat / Swal / Gabella / ChampelovierMathieu Gabella au scénario et Christophe Swal au dessin revisitent avec audace et inventivité la figure archétypale du dragon.

Solidement charpenté, leur récit nous entraîne dans les entrailles du plus grand et du plus puissant des dragons encore en vie à la suite d’un interlope trio d’aventurier constitué du descendant de Siegfried, de la fille d’un pirate dresseur de dragon et du fils d’un scientifique, tous trois attirés par la gloire, l’appât du gain ou un intérêt scientifique… Mais, en plus de cacher de lourds secrets enfouis dans leurs tumultueux passés respectifs, leur présence s’inscrit dans un plan d’envergure dont personne ne comprend encore les tenants et les aboutissants…

Quant à la chute, vertigineuse, elle ne fait qu’aiguiser notre envie de lire la suite de l’histoire tant elle bouleverse nos certitudes !


- Nous sommes dans le cloaque.
- Sauf que ça ne pue pas.
- Vous savez pertinemment qie tout ce que le dragon digère se transforme en pierres précieuses... Vous l'avez sous les yeux, les bateaux et les hommes qui ne sont pas devenus ses prisonniers... dialogue entre Phylogène d'Esquamate, Xiu et Udo Von Winkelried

Chronique by Le Korrigan