Haut de page.

le bourreau français
Darnand



Fiche descriptive

Histoire

Darnand

Tome 1

Pat Perna

Fabien Bedouel

Fabien Bedouel

Rue de Sèvres

10 Janvier 2018


15€

9782369813644

Chroniques
le bourreau français
L’étoffe d’un salaud
Darnand, le bourreau français [2/3]
La part du diable
Darnand, le bourreau français [3/3]
Au nom de la Patrie

« Sous-officier d'élite, d'une bravoure hors pair, le sous-officier Darnand a été, en tout point, un serviteur modèle et un de nos artisans de notre victoire finale. C'est un beau brave »

Voici la phrase qui accompagne la croix de la légion d'honneur qui sera remise à Joseph Darnand en avril 1927, pour ses faits de bravoure pendant la première guerre mondiale.

Reims, 1918. On annonce l'attaque la plus brutale de l'armée allemande dans les prochains jours. L'état-major confie une mission suicide à un groupe de volontaires : aller chercher des informations derrière les lignes ennemies, dans l'espoir de sauver les régiments présents dans les tranchées visées. Un jeune sergent prend la tête du commando, mène sa mission haut la main et se met en danger pour sauver l'un de ses soldats. C'est Joseph Darnand.

Quelques années plus tard, à partir de 1941, à Vichy, il sera le plus zélé des collaborateurs. Voici la sombre trajectoire d'un homme qui, de héros de guerre, est devenu bourreau.
un excellent album!


L’étoffe d’un salaud
Darnand, le bourreau français, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Bedouel / PernaAprès les excellents Kersten, médecin d'Himmler et Forçats, Pat Perna associe une fois encore sa plume alerte aux crayons nerveux de Fabien Bedouel pour nous raconter la dérive de Joseph Darland, qui fut l’un des héros de la Grande Guerre avant de frayer avec les ligues d’extrême droite et de rejoindre Pétain et la collaboration…

Juin 1918. Aux environs de Reims. Supervisés par le Keiser lui-même, l’armée allemande s’apprête à lancer une offensive de grande envergure. L’état-major de l’armée française envoi un groupe de soldats derrière les lignes ennemies pour colleter des renseignements sur cette attaque imminente… Un jeune sergent est chargé de mener cette mission : c’est Joseph Darnand. Il s’en acquittera avec brio et, grâce aux documents trouvés, l’offensive allemande échoua… Darnand devint ainsi héros de la Grande Guerre. Raymond Poincaré dira de lui qu’il fut, aux côtés de Foch et Clémenceau, l’un des artisans de la victoire…

C’est pourtant ce même homme qui en 1940 rejoindra Pétain, prônera la collaboration active avec les nazis et dirigera de fait la milice française…

Darnand, le bourreau français, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Bedouel / Perna
La paix le fera passer de la lumière aux ténèbres…
Pat Perna s’empare d’un personnage sulfureux pour nous conter la trajectoire édifiante de cet homme qui fut considéré comme un héros avant de devenir le pire des salauds… A peine âgé de 17 ans, Darnand a voulu s’engager en 1914 pour défendre sa patrie mais ne pourra revêtir l’uniforme qu’en 1916, se faisant rapidement remarquer de ses pairs et de ses supérieurs en combattant avec férocité dans la boue des tranchées… Comment cet homme prêt au sacrifice ultime pour le drapeau a-t-il pu devenir le collaborateur zélé que l’on sait?

Avec finesse, le scénariste esquisse un portrait en clair-obscur particulièrement saisissant. Le lecteur découvre Darnand soldat d’élite prêt à s’aventurer derrière les lignes ennemis… Mais qui ne fait preuve d’aucune pitié envers l’ennemi, n’hésitant pas à massacrer des officiers allemands ayant pourtant déposé les armes… avant de risquer sa vie pour secourir un de ses hommes, prenant le risque insensé de mettre en péril la mission même… Comme d’autre, une fois venue la paix, cet homme d’action ne vit pas bien son retour à la vie civile… Désœuvré, livré à lui-même, il a connu la dérive de bien des anciens combattants, frayant avec les ligues d’extrême droite, les croix de feu et la cagoule et ne souhaitant qu’une chose: reprendre les armes pour défendre son idée nauséabonde de la France, pays qu’il juge gouvernée par traitres corrompus, juifs et communistes… Il rêve de mettre à bas la République pour instaurer une France forte à même d’affronter une Allemagne sur le pied de guerre…
Darnand, le bourreau français, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Bedouel / Perna
Le scénario concocté par Pat Perna mêle avec habilité faits établis et fiction pour tisser un récit aussi entraînant que captivant. Sa relation avec Ange Servaz s’avère particulièrement intéressante, permettant de donner un éclairage riche d’enseignement sur le personnage de Darnand : Servaz ne partage pas ses vues ni ses prises de positions idéologiques mais est néanmoins être sous son emprise… De par sa relation avec Darnand, Ange semble être une pièce maîtresse dans un dispositif mis en place par les alliés avec l’aval de Churchill mais sans celui de De Gaulle… De quoi est-il question? Le mystère reste entier… Le scénariste joue avec audace avec la temporalité et use des ellipses narratives avec pertinence pour rendre son histoire particulièrement prenante.

Fabien Bedouel fait une nouvelle fois montre de ses talents de metteur en scène en nous livrant des planches superbement composées. Son découpage s’avère particulièrement percutant, telles celui des scènes de batailles où l’on imagine presque des mouvements de caméra tant le lecteur est immergé au cœur de l’action… Son travail graphique est en parfaite osmose avec le récit solidement charpenté de son complice scénariste alors que sa reconstitution historique s’avère pour le moins crédible…
Darnand, le bourreau français, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Bedouel / Perna
Joseph Darnand fait partie de ces figures noires qui ont quelque peu sombré dans les oubliettes de l’histoire de France alors qu’il fut d’abord considéré l’un de ses plus grands héros… avant d’en devenir le pire des salauds.

S’appuyant sur une solide documentation, Pat Perna tisse un récit fictionnel entraînant et rythmé qui tente de cerner ce personnage éminemment complexe, le tout savamment mis en scène par Fabien Bedouel comme toujours très inspiré…

Les deux auteurs nous livrent avec ce premier tome les premières pièces d’un puzzle qui, une fois assemblé, nous livrera le portrait saisissant de ce «bourreau français»…


- Vous pensez que c’est un psychopathe?
- Non. Je ne crois pas.
- Antisémite ?
- Pas plus que les autres. A cette époque, la plupart des gens rendaient les juifs responsables de leur misère. Lecoze avait sans doute raison… A force de mordre, Joseph était devenu incontrôlable. Il avait le goût du sang…Entretien des alliés avec Ange Servaz
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.