Haut de page.

Furia francese
Valois



Fiche descriptive

Histoire

Valois

Tome 3

Thierry Gloris

Jaime Calderón

Angelo Iozza

Delourt

Histoire et histoires

24 Mars 2021


14€50

9782413019695

Chroniques
Le mirage italien
Rêve(s) de gloire
Si deus pro nobis, quis contra nos ?
Le Lys et la Croix
Furia francese
Game of Crowns

En 1495, le Pape Borgia sauve sa tête en couronnant celle du descendant de Saint-Louis. Par cet acte solennel, il fait du Valois le successeur légitime d'Alfonse II. Légalement, la route de Naples est grande ouverte.

Lorsque les participants de la messe sortent de l'église, Lucrèce et son mari s'embrouillent bruyamment. Henri et Blasco chargés de la sécurité du cortège sont alors pris à partie.
un excellent album!


Game of Crowns
Valois, planche du tome 3 © Delcourt / Calderón / Gloris / IozzaItalie, 1495. Alors que l’armée du roi de France et sa puissante artillerie menaçait de le déposer, le Pape Alexandre VI sauve sa tiare en couronnant Charles VIII, descendant de Saint-Louis, Roi de France et de Naples, faisant du Valois le légitime successeur d’Alphonse II. Habile négociateur, le Borgia gagne ainsi un précieux répit qui lui permettra de préparer sa contre-offensive…

Au sortir de l’église, témoin d’une vive altercation entre un homme et Lucrèce Borgia, Blasco de Vilallonga s’interpose et en vient aux mains avec le malotru… qui n’est autre que Giovanni Sforza, le mari légitime de Lucrèce !


Avec la mort tragique et quelque peu incongrue de Charles VIII, dit l’Affable, s’éteignait la lignée directe des Valois, la couronne passant à son cousin, Louis XII qui devait poursuivre les rêves italiens de son prédécesseur…

Le rêve italien du dernier des Valois direct
Avec Valois, Thierry Gloris nous immerge dans le règne court de ce monarque indécis, superstitieux et incompris, s’attardant comme il se doit sur ses guerres italiennes où le monarque souhaitait revendiquer les droits qu’il détenait sur Naples, de par son héritage. Valois, planche du tome 3 © Delcourt / Calderón / Gloris / IozzaMais plutôt que de nous conter la grande Histoire, le scénariste nous la raconte à travers les destins croisés de deux guerriers qui ont servi dans son armée : le sanguin Blasco de Vilallonga et Henri Guivre de Tersac, nobliau charentais désargenté… A travers leur histoire narrée à hauteur d’homme, c’est toute la complexité de la politique italienne, emplie de complots, de traîtrises et de faux-semblants, qui est fidèlement retranscrite, de même que l’ambition démesurée des puissants qui s’entredéchirent pour le pouvoir temporel ou spirituel, qui, à cette époque, ne faisaient qu’un…

Pour servir la dramaturgie et le rythme de son histoire le scénariste n’a pas hésité à modifier ou raccourcir certains évènements, telle la mort du roi Charles VIII de Valois dans son château d’Amboise… Mais l’ensemble n’est est que plus passionnant et captivant et il aurait fallu au moins un album de plus pour relater tous les évènements survenus lors de cette campagne d’Italie durant laquelle le Roi de France gagna et perdit la couronne de Naples…

L’impressionnant Jaime Calderón signe comme de coutume un album somptueux qu’on aimerait découvrir en noir et blanc tant la finesse de son trait conjugué à la subtilité de ses compositions et de ses cadrages est impressionnante de maîtrise. Valois, planche du tome 3 © Delcourt / Calderón / Gloris / IozzaSi la colorisation de Angelo Iozza s’avère tout à fait honnête, elle souffre un peu de la comparaison d’avec celle de son prédécesseur, Felideus, qui jouait avec la lumière de façon confondante et retranscrivait les matières avec un saisissant talent…

C’est à hauteur d’homme que Thierry GLoris et l’impressionnant Jaime Calderón nous invitent dans les coulisses des luttes de pouvoir qui déchirèrent l’Italie durant le pontificat d’Alexandre VI…

D’un côté Charles VI, Roi de France, qui compte faire valoir ses droits sur la couronne de Naples. De l’autre, le Pape qui, après avoir feint de négocier, allait liguer contre lui l’Italie toute entière, l’obligeant à regagner son royaume sous peine de voir sa puissante armée anéantie… A travers les yeux de deux guerriers, l’un nobliau français désargenté, l’autre fils de bourgeois espagnol qui devait rentrer dans les ordres, c’est le règne bref d’un roi indécis et superstitieux qui nous est conté, nous montrant, si besoin était, qu’avec son Game of Thrones, George R. R. Martin n’a rien inventé en matière de perfidies, de trahisons, de complots et de faux semblant…


- Echecs et mat !
- Tudieu ! C’est de la sorcellerie !
- Non. Juste de la réflexion. Envoyer ses pièces les plus fortes se sacrifier en première ligne n’st pas très judicieux.
- Foutredieu ! Bien-sûr que si ! Rien ne vaut un combat singulier !
- Pour perdre la partie, c’est évident.dialogue entre César Borgia et Henri Guivre de Tersac


Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.