Haut de page.

Cutshin Creek
Cutshin Creek



Fiche descriptive

Western

Séverine Gauthier

Benoît Blary

Benoît Blary

Passés / Composés

Biopic

1er septembre 2021


14€95

9782379335792

Chronique

Si tous les États américains sont frappés par la Grande Dépression (1930-1940), certaines régions souffrent plus que les autres. Les mines de charbon des Appalaches, dans le Kentucky, ferment les unes après les autres, laissant sur le carreau des familles entières. Privées de ressources, certaines se lancent dans le trafic d'héroïne, plus lucratif que les longues journées passées au fond des galeries.

Souvent illettrés, les habitants des montagnes isolés survivent dans de petites masures, dans des conditions proches de celles des premiers pionniers américains. Leur mentalité violente est caractérisée par une farouche indépendance et un individualisme sauvage.

Kathryn, la bibliothécaire à cheval qui parcourt plus de 300 km par semaine en montagne pour tenter de maintenir un lien social avec ces familles, dans la cadre du New Deal lancé par Roosevelt, n'est pas la bienvenue dans la cabane des Trivette.

Les trois frères qui vivent chez leur mère terrorisent la vallée, entre deux séjours au pénitencier. La frêle book lady devra faire preuve d'intrépidité et d'un courage sans faille pour sauver sa vie.
un excellent album!


une lueur au coeur des ténèbres
Cutshin Creek, planche de l'album © Passés Composés / Blary / GauthierAnnées 30. L’Amérique subit de plein fouet la Grande Dépression. Mais certaines régions sont plus durement touchées que d’autres, telles les Appalaches, dans le Kentucky, où les mines de charbon ferment les unes après les autres, faisant sombrer des familles entières dans la misère…

Dans le cadre du New Deal lancé par Roosevelt, des « Book Ladies » sillonnent le pays pour faire entrer la culture dans ces masures délabrées et isolées et maintenir, tant que faire se peut, le lien social. Parcourant à cheval plus de trois cent kilomètres par semaine, Kathryn est l’une d’entre elles.

Elle sait qu’elle n’est pas la bienvenue chez les Trivette et les fils de la vieille dame qu’elle vient voir le lui font clairement comprendre. Ces gibiers de potence qui se sont lancés dans le lucratif trafic d’héroïne font régner la terreur dans la région… Pour son malheur, Kathryn est témoin du meurtre d’un mineur de la région… Les frères Trivette vont la traquer pour la faire taire… à jamais…

Commence alors une longue traque à l’issue plus qu’incertaine…


un western âpre et violent dans l’Amérique de la Grande Dépression…
Après leur triptyque Virgina, superbement réédité par défuntes Editions du Long Bec, Séverine Gauthier et Benoît Blary se retrouvent pour nous entraîner dans l’Amérique de la Grande Dépression qui a précipité dans la grande pauvreté les populations les plus fragiles. Délaissant les grands centres urbains, les auteurs nous entraînent dans les Appalaches où la crise frappe plus durement encore.

Cutshin Creek, planche de l'album © Passés Composés / Blary / GauthierAvant même de s’intéresser au récit proprement dit et à sa somptueuse mise en image, arrêtons-nous un instant sur le Book Lady… N’est-il pas incroyable qu’alors que l’Amérique sombrait dans une crise économique sans précédent, paupérisant et isolant des millions d’américains, les autorités aient pensé à maintenir le lien social et promouvoir la culture par le truchement de bibliothèques itinérantes où des femmes à cheval sillonnait les zones les plus reculées des Etats pour apporter des livres, telle une lumière au cœur de l’obscurité ? Le genre d’idée en apparence incongrue qui redonnerait presque foi en l’humanité…

L’histoire gravite donc autour d’une de ces héroïnes de la culture. Courageuse, libre, indépendante et consciente de l’importance de son travail, elle n’hésite pas à arpenter à dos de mulle des contrées hostiles qui semblent s’être cristallisées à l’époque de l’ouest sauvage et des pionniers. Et c’est peu dire que les routes n’étaient pas sûre… Surtout quand elles étaient fréquentées par de sales types de la trempe des frères Trivette… Avec ce one-shot, Séverine Gauthier signe un scénario entraînant qui prend le temps de poser le décor de façon particulièrement convaincante avant de basculer dans le registre du western sur fond de traque impitoyable… La scénariste du jubilatoire Aliénor Mandragore (dessiné par le talentueux Thomas Labourot) donne vie à une poignée de personnages attachants ou répugnants qui rendent le récit particulièrement crédible et immersif… Le récit est âpre, sombre et violent… Mais s’achève néanmoins sur une salutaire note d’espoir…

Il faut dire que le trait acéré de Benoît Blary et ses somptueuses aquarelles distille une ambiance délicieusement oppressante. Jouant avec art avec les codes du western, il a su trouver des cadrages pertinents et dynamiques pour rendre chaque scène particulièrement percutante. Cutshin Creek, planche de l'album © Passés Composés / Blary / GauthierSi l’artiste excelle dans les scènes rurales grâce à un usage subtil des couleurs et une parfaite maîtrise de la lumière, il parvient à retranscrire la violence des émotions qui s’emparent de chacun des personnages, rendant le récit plus poignant encore…

Cutshi Creek nous entraîne au cœur des Apalaches dans les années 30…

Alors que l’Amérique s’enfonce dans la Grande Dépression, le gouvernement décide d’envoyer des bibliothécaires itinérantes sillonner l’est rural du Kentucky pour maintenir un lien social distendu et apporter la culture dans les zones les plus reculées… Contre l’avis de son père, Kathryn est devenue l’une de ces « Book Ladies ». Elle prend de grands risques pour accomplir ce travail dont elle comprend l’importance… Mais un jour, témoin d’un meurtre, elle se retrouve traquée par une bande de gibier de potence bien décidée à se débarrasser d’elle…

Révélant au grand public l’existence des Book Ladies, Séverine Gauthier et Benoît Blary signent avec ce one-shot un western violent et crépusculaire savamment orchestré et somptueusement mis en scène…


- La mère n’a pas besoin d’tes bouquins. On est rentrés, maintenant.
- J’arrêterai de venir quand elle me le demandera.dialogue entre l’aîné des Trivette et Kathryn

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

L'Appel de Cthulhu est un jeu qu'on ne présente plus. C'est principalement un jeu d'ambiance et d'enquête qui propose aux joueurs d'évoluer dans le monde étrange et inquiétant de H.P. Lovecraft. En découvrant peu à peu l'autre face de la réalité, les courageux investigateurs sombrent lentement dans l'horreur et la folie.
Tecumah Gulch est un jeu de rôle dans lequel on incarne des pionniers, habitants d’une petite ville fictive américaine à la fin des années 1860, peu après la fin de la Guerre de Sécession et de la Guerre Mexicaine. L'ambiance est au western non fantastique et respecte l'histoire des Etats-Unis : il n'y a aucun élément surnaturel et l'évolution de la ville fictive de Tecumah est influencée par les événements réels. Guerres, mouvements de population et autres drames de la conquête de l'Ouest sont le sujet des scénarios officiels. Les portraits et les caractéristiques de nombreuses figures historiques de la période que les héros pourront croiser sont aussi données : Buffalo Bill, Jesse James, Geronimo, etc...