Haut de page.

Terre-Neuvas
Terre-Neuvas



Fiche descriptive

Thriller

Christophe Chabouté

Christophe Chabouté

Vents d'Ouest

Intégra

16 septembre 2009

Chronique
Terre-Neuvas
Le Zola de la BD

Chaque année des milliers de pêcheurs de morues partaient en direction de Terre-Neuve, vers des mers froides et dangereuses.
Durant ces longues campagnes qui pouvaient durer six à neuf mois, la maladie, les blessures, les noyades, l'hygiène déplorable, la saleté repoussante, la violence et l'alcoolisme étaient le lot quotidien de ces pêcheurs que l'on surnommait aussi les “forçats de la mer”.

3 avril 1913, après avoir navigué pendant trente-sept jours, la goélette “la Marie-Jeanne” et ses 28 hommes d'équipage arrivent enfin au large de Terre-Neuve… mais les poissons ne “donnent” pas. L'absence de bancs de morues présage une mauvaise pêche et un maigre salaire… Les tensions montent. L'ambiance à bord s'échauffe… Quand un matin, on découvre le corps inerte du second dans sa couchette, un couteau planté dans le dos… Autour du manche, un petit ruban de soie…
un chef d'oeuvre!


Le Zola de la BD
Chaque année, en septembre, arrive avec une régularité digne d’une horloge franc-comtoise, le nouvel album de Chabouté, maître du noir et blanc et des ambiances intimistes, conteur de talent, à qui l’ont doit Henri Désiré Landru, Purgatoire, Pleine Lune mais aussi la superbe adaptation Construire un feu ou l’envoûtant (et magistral !) Tout seul… Il renoue avec l’univers maritime abordé dans son dernier album, mais prend le large, nous entraînant dans les eaux froides et inquiétantes de Terre-Neuve.

Cet album démarre avec une exquise lenter, l’auteur prenant le temps nécessaire pour dépeindre un tableau qui nous est méconnu, loin des représentations romantiques de la mer. Il pose tranquillement cette ambiance oppressante propice à ce huis-clos maritime. Dès la première planche, le lecteur est bercé par le roulis inquiétant du navire et en perçoit presque les craquements. On découvre à la fois les lieux, l’équipage et l’âpreté de la vie de ces forçats de la mer, le tout rythmé par le journal de bord du capitaine, qui vient ponctuer le récit.
Ce n’est qu’une fois le décor et posé les acteurs présentés, que le récit quasi documentaire sombre dans le thriller alors qu’un marin est retrouvé mort, poignardé… Si la vie à bord doit continuer, sous les brimades et les insultes d’un capitaine sombrant dans l’alcool, la tension monte crescendo, se faisant presque palpable, alors que la peur, la haine et la suspicion s’insinuent dans le cœur et le regard des marins.

Christophe Chabouté fait une fois de plus montre de sa maîtrise du récit. A nouveau, il s’attache à dépeindre avec un indéniable talent la part sombre et inquiétante de la nature humaine. La progression de son récit est magistrale et sa chute d’une force peu commune.

Ce qui impressionne chez cet auteur, c’est que chaque nouvel album s’avère meilleur encore que le précédent, tant sur le plan graphique que sur le plan narratif… Chez lui, le meilleur est toujours à venir… Le rendez-vous est dors et déjà pris pour septembre 2010…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.