Haut de page.

La double disparition
Les Enquêtes d'Enola Holmes



Fiche descriptive

Policier

Les Enquêtes d'Enola Holmes

Tome 1

Serena Blasco (d'après les romans de Nancy Springer)

Serena Blasco

Serena Blasco

Jungle

23 Septembre 2015


12€

9782822211284

Chroniques
La double disparition
dans l'ombre de (Lady Eudoria Vernet) Holmes
L’affaire Lady Alister
La rivale de Sherlock
le mystère des pavots blancs
asparagus, pavots blancs et aubépine
Le secret de l’éventail
La seconde affaire Lady Alister

Quand Enola Holmes, soeur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu'un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche.

Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu'à d'ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l'envoyer en pension afin de faire d'elle une vraie ""Lady"".

Mais rien ne la prépare à ce qui l'attend. Son chemin la conduit rapidement dans les quartiers sombres et malfamés de Londres, et elle se retrouve impliquée dans le kidnapping d'un jeune marquis. Enola arrivera-t-elle à s'en sortir seule, et continuer de suivre la piste de sa mère tout en échappant à ses deux frères?? L' adaptation des romans de Nancy Springer.
un bon album !


dans l'ombre de (Lady Eudoria Vernet) Holmes
Enola Holmes, planche du tome 1 © Jungle / BlascoLa double disparition est l’adaptation du premier roman de la série Les enquêtes d'Enola Holmes consacré à Holmes signée Nancy Springer… Mais ici, le héros n’est pas le célèbre Sherlock, ni même le brillant Mycroft, mais la petite sœur précédents, la jeune et pétillante Enola… Vous ne la connaissiez pas encore? Ce premier album au style graphique affirmé est l’occasion justement l’occasion de la rencontrer au cours de sa toute première enquête…

Le jour de son quatorzième anniversaire, Enola, sœur cadette du célèbre détective, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, non sans lui avoir fait remettre ses cadeaux, un recueil sur les fleurs et un mystérieux carnet… Persuadée que sa mère lui a laissé des messages codés, la jeune fille va se lancer à sa recherche. Ses deux frères semblant décidés à l’envoyer en pension pour qu’elle puisse apprendre (enfin!) les bonnes manières et devenir une « lady » convenable, elle fuit le manoir familial pour Londres, faisant montre du même talent de travestissement que son frère Sherlock…
Là, elle va bien malgré elle être mêlée à l’enlèvement d’un jeune marquis…


Loin de tenter de parodier Doyle, Nancy Springer est parvenu à construire un personnage attachant, original et pétillant de malice qui, en plus d’être une enquêtrice intuitive, permet à l’auteur de brosser, avec légèreté mais pertinence, un intéressant portrait de la condition de la femme à l’ère victorienne.

Enola Holmes, planche du tome 1 © Jungle / BlascoSerena Blasco s’empare avec fougue de ce personnage et du roman éponyme pour créer un album prenant porté par un dessin original déjà doté d’une forte personnalité. Plein de fraîcheur, son trait souple, expressif et spontanéité colle parfaitement au caractère résolument indépendant de la jeune Enola alors que sa mise en couleur (directe!) s’avère des plus agréables.
L’adaptation de cette œuvre destinée à la jeunesse s’avère bien équilibrée. La scénariste et dessinatrice prend le temps de poser son personnage principal tout en déroulant l’intrigue sur un rythme soutenu qui ne connait nuls temps morts.

Cette adaptation du roman éponyme de Nancy Springer s’avère pour le moins enthousiasmante. On suit avec un réel plaisir les premiers pas d’enquêtrice de la jeune et méconnue sœur de Sherlock Holmes, éprise d’aventure et de liberté… Cette Double disparition est une excellente mise en bouche qui nous fait aborder le siècle de Holmes sous un angle neuf et rafraîchissant…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.