Haut de page.

Zul kassaï
Terres d'Ogon



Fiche descriptive

Heroic-Fantasy

Terres d'Ogon

Tome 1

Jean-Luc Istin

Kyko Duarte

J. Nanjan

Soleil

Le monde d'Aquilon


15€95

9782302089570

Chronique

Au nord d'Ogon on dit que le peuple Kulu est sous la protection des Zul Kassaï, dieux immortels à la peau rouge, Lorsqu'un Tog sanguinaire assassine la famille du jeune Ubu, ce dernier se présente à ses dieux réclamant justice.

La décision est prise : les Zul Kassaï ne feront pas la guerre aux Tog. Roass'aa n'est pas de cet avis et décide de braver l'interdit et d'accompagner Ubu en pays tog.
un excellent album!


De l’autre côté de la faille
Terres d'Ogon, planche du tome 1 © Soleil / Duarte / Istin / NanjanL’album nous transporte dans les mystérieuses terres d’Ogon vers lesquels Lea’saa, Feda’saa et leurs enfants, derniers Elfes Rouges d’Arran, étaient partis pour trouver la trace d’immortels à la peau rouge dont le mage Belthoran leur avait parlé.

Dans le nord d’Ogon, région au climat rigoureux, le peuple Kulu vit en harmonie avec la nature, sous la protection des Zul Kassaï qu’ils vénèrent comme des dieux. La famille d’Ubu mangeait et devisait gaiment en forêt lorsqu’un groupe de Tog belliqueux dirigé par le puissant et cruel Aggor interrompt leur festin. Malgré les prouesses diplomatiques du père d’Ubu, rien n‘y fit et tous furent massacrés. Ubu ne dut sa survit qu’à un saut désespéré du haut d’une falaise dans l’eau glacée d’un fleuve…

Il aurait du mourir de froid ou d’épuisement. Il aspirait même à cette mort… Mais, accompagné par l’esprit de sa sœur, il survécut suffisamment pour croiser la route de deux centaures qui décidèrent de lui donner une chance de survivre… Désormais seul au monde, il n’avait plus qu’un but : marcher vers le volcan Karakenn pour implorer l’aide des leurs dieux tutélaires et se venger des togs qui avaient massacré sa famille… Mais, pour ne pas attiser les vieilles rancœurs et réveiller le spectre de la guerre, le conseil des immortels lui refusa son aide… Mais, au nom de la justice, Roass'aa et ses compagnons décident de braver l’interdit et d’accompagner Ubu en pays Tog pour réclamer vengeance…


Terres d'Ogon, planche du tome 1 © Soleil / Duarte / Istin / Nanjan
le récit d’une vengeance…
Présidé par Jean-Luc Istin, de nombreuses séries se déroulant dans les Terres d’Arran ont vu le jour, d’Elfes à Nains en passant par Orcs et Gobelins et Mages, donnant au fil des tomes vie à un univers foisonnant et cohérent qui semblait appelé à devenir le cadre d’un formidable jeu de rôle d’Heroic-Fantasy tant pour la densité du monde que pour son histoire passée et à venir… C’est chose faite avec les Terres d’Arran, décliné en deux boites d’initiation permettant d’incarner Elfes et Nains et des livres du Maître et des Joueurs destinés à ceux désireux d’explorer plus l’univers…

Malgré sa taille vertigineuse et ces figures emblématiques qui écrivent leur légendes sombres ou lumineuse au fil des tomes, ce monde ne semblait pas assez vaste pour contenir l’imagination des nombreux scénaristes ayant œuvré à l’édification de cet univers… Ces Terres d’Ogon sont l’occasion d’explorer un nouveau continent, parfois évoqué dans d’autres albums, tel Leah'saa l'elfe rouge, vingt-neuvième tome d’Elfes. Nous entraînant dans le nord du continent, cet album est l’occasion de découvrir de nouveaux peuples dotés d’une culture exotique et fascinante, tels les Kulu qui évoquent d’ancestrales tribus africaines ou les Tog, peuple violent et conquérant dont l’apparence de gorille anthropomorphes impose le respect et qui sont régis par la loi du plus fort et dont les édifices évoquent les ziggurats mayas, tout comme leurs costumes et leur organisation sociétale.

Terres d'Ogon, planche du tome 1 © Soleil / Duarte / Istin / NanjanEcrit par Jean-Luc Istin, le scénario est tout à la fois dépaysant et follement rythmé. Le courage d’Ubu impressionne mais, s’il est le moteur de l’action, ce sont les elfes rouges, immortels que son peuple vénère comme des dieux, qui vont être l’instrument de sa vengeance. Et ces elfes rouges, menés par Roass'aa qui en sont l’instrument grâce à leur sens de la justice. Car être considéré comme des dieux implique de grandes responsabilités… Classique dans sa forme, le récit n’en reste pas moins bougrement efficace et entraînant par sa dramaturgie savamment orchestrée et ces deux récits alternés, l’un centré sur Ubu, l’autre sur Aggor, qui vont se télescoper pour un final haut en couleur qui s’achève de façon épique et cruelle…

Kyko Duarte fait comme de coutume montre d’un talent indéniable pour composer des planches dynamiques et nerveuses avec des cadrages virtuoses qui viennent renforcer le climax de chaque scène, rendant l’opiniâtre Ubu particulièrement attachant, Aggor pour le moins inquiétant et Roass'aa charismatique et pleinement conscient de ses devoirs envers le jeune Tulu qu’il a pris sous son aile. Particulièrement efficaces et chorégraphiés avec soins, les combats sont tout à la fois violents, et épiques alors que la mise en couleur de J. Nanjan contribue en rendre les planches plus somptueuses encore… Le dessinateur nous offre par ailleurs de sublimes double pages qui donnent la mesure du soin apporté aux décors et de ses talents de metteur en scène…

Terres d'Ogon, planche du tome 1 © Soleil / Duarte / Istin / NanjanJean-Luc Istin et Kyko Duarte nous entraînent de l’autre côté de la faille pour arpenter les Terres d’Ogon qui avait été évoquées dans la série Elfes.

Au nord d’Ogon, la famille d’Ubu a été massacrée par une bande de Tog menée par le puissant et cruel Aggor… Laissé pour mort, il décide de marcher vers le volcan Karakenn pour y rencontrer les immortels Zul Kassaï, dieux tutélaires de sa tribu, et les implorer de l’aider à se venger… Mais, pour préserver une paix précaire, le conseil la lui refuse. Mais, poussé par un sens aigu de la justice, Roass'aa et une poignée d’elfes rouges décide d’accompagner Ubu en territoire Tog pour venger la mort de sa famille…

Rythmé, dépaysant et entraînant, ce premier tome place ce nouveau spin-off sous les meilleurs auspices. Mettant en scène de nouveaux peuples dotés de coutumes et d’une culture propre, inspirées des tribus africaines pour les Kulu et du peuple maya pour les puissants Tog…

Somptueux et dynamique, le dessin Kyko Duarte met en scène avec une implacable efficacité le récit épique et rythmé concocté par Jean-Luc Istin qui préside au destin du Monde d’Aquilon depuis des lustres…


Cet enfant avait parcouru des milliers de lieus, traversé moultes contrées pour que nous l’aidions à rendre justice. Tout ce temps, il avait eu foi en nous, ses dieux. Et nous lui opposions des arguments en faveur d’une prétendue paix ? Je l’imaginais nous cracher au visage en nous traitant de lâches. N’étais-ce pas cela que nous étions devenus ? Des lâches prêts à tous les compromis au nom de la paix ? Oui, le traitement que nous venions de réserver à Ubu me rongeait de l’intérieur. Mon sang de rouge bouillait comme celui de mes ancêtres bouillait autrefois à l’idée de guerroyer.Roass'aa
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Donjon & Dragon est un jeu de rôle médiéval-fantastique créé par E. Gary Gygax et Dave Arneson dans les années 1970. Vous trouverez plus largement dans cette rubrique des oeuvres qui pourront vous servir d'inspiration pour tous jeux médiévaux fantastiques...