Haut de page.

La pratique andromaque
Visages - Ceux que nous sommes



Fiche descriptive

Histoire

Visages - Ceux que nous sommes

Tome 2

Nathalie Ponsard-Gutknecht, Miceal Beausang-O'Griafa

Aurélien Morinière

Aurélien Morinière

Glénat

24X32

26 Avril 2023


14€95

9782344032886

Chroniques
Derrière les signes ennemis
Ce qui nous lie
La pratique andromaque
Les contrastes d’une époque
Vers la fontaine ardente
Fragments d’identités
Soleil, cou coupé
L’utopie européenne

Georg, « l'enfant de la honte » né d'un amour passionné entre Louis Kerbraz, soldat breton et Lieselotte Ruf, jeune photographe allemande, a grandi dans un orphelinat après le conflit sanglant de 14-18. Le seul lien qui lui reste avec ses géniteurs est un médaillon... et un extrême ressentiment envers ceux qui l'ont abandonné.

Après la guerre, Louis monte à Paris. Peintre affirmé, il se fera rapidement repérer dans les milieux artistiques en vogue. Au même moment, Lieselotte, fidèle à son appareil photo, s'imposera comme une des premières femmes reporter au sein d'une prestigieuse rédaction berlinoise. De grands bouleversements sociétaux s'amorcent.

Bientôt, la montée du nazisme va étendre son ombre sur l'Europe et menacer le quotidien des deux protagonistes qui, bien que séparés par une frontière, s'y opposent, chacun à sa manière. Persuadé qu'elle l'a trompé, Louis, voit pourtant Lieselotte dans chaque femme qu'il rencontre. Lieselotte, elle le croit mort, mais n'arrive pas à l'oublier non plus.

Pendant ce temps, leur fils, animé par une haine destructrice, s'apprête à suivre un tout autre chemin : il sera sniper ! Pour lui aussi, une rencontre inattendue va personnaliser cette vocation....
un excellent album!


Les contrastes d’une époque
Visages - Ceux que nous sommes, planche de l'album © Glénat / Morinière / Ponsard-Gutknecht / Beausang-O'GriafaLa Grande Guerre s’est achevée. La plume alerte et les talents de photographe de Lieselotte Ruf lui ont permis de trouver une place de reporter au sein d’une prestigieuse rédaction Berlinoise. Sentant le vent de l’histoire, elle sera le témoin privilégié des grands bouleversements sociétaux qui s’annoncent.

Louis Kerbraz a rejoint le Paris bouillonnant de l’après-guerre et son travail lui vaudra d’être repéré dans les milieux artistiques en vogue. Mais il voit Liselotte dans chaque femme qu’il rencontre et ne peut oublier leur folle passion sur le front…

Georg, « l’enfant de la honte » né des amours de Louis et Liselotte a grandi dans un orphelinant, nourrissant une haine inexpugnable pour ses géniteurs… Il croisera la route d’une irlandaise de l’IRA qui combat l’armée britannique dans la Wehrmacht sans aucunement partager leurs idées…


la guerre qui fait les amours et nourrit les haines
Les conflits qui ont ravagé l’Europe au XXe siècle ont entremêlés les fils du destin. Combien de familles furent foudroyés par la mort d’un frère, d’un mari, d’un oncle ou d’un fils sur le front ? Mais combien de rencontres, combien de familles sont nées dans les ruines de la guerre, avec ces populations civiles déplacées ?

Visages - Ceux que nous sommes, planche de l'album © Glénat / Morinière / Ponsard-Gutknecht / Beausang-O'GriafaL’histoire complexe et tortueuse de Louis, Liselotte et Georg est un peu la nôtre. Née dans la boue et le sang des tranchées, leur histoire d’amour improbable aurait pu être sans lendemain, malgré la violence de leurs sentiments, si un enfant n’était pas né de leur éphémère union. Chacun de ces personnages, sera le témoin de son temps, du bouillonnement culturel d’une époque mais aussi des haines qui se sont nouées au cœur des différents conflits… Avec la lourde et douloureuse question irlandaise qui s’invite dans le conflit, apportant son lot de révélations : peu savent que le régime nazi a armé l’IRA pour alimenter un conflit interne qui ne pouvait qu’affaiblir la couronne britannique, voir faire de l’Irlande une tête de pont pour envahir l’Angleterre… La présence de McCare, la sniper qui se chargera de l’instruction de Georg, pourra sembler incongrue mais s’avère elle aussi parfaitement crédible.

Une fois encore, Nathalie Ponsard-Gutknecht et Miceal Beausang-O'Griafa s’appuient sur une solide documentation pour retranscrire la complexité d’une époque à travers les destins d’une poignée d’homme et de femmes qui vont être emportés, chacun à leur façon, par le vent de l’histoire. Louis verra l’émergence du Paris des Années Folles en frayant dans le milieu artistique de l’époque, côtoyant de grands noms de la peinture. Liselotte, l’une des premières femmes reporter, verra son pays, ravagé par une crise sans précédent, conséquence de l’accablant Traité de Versailles, s’abandonner peu à peu au national-socialisme qui musèlera la presse et, par la peur, imposera ses vues à la population… Jouant avec art de la temporalité, les auteurs font montre de concision et de pédagogie pour dépeindre un saisissant tableau de l’époque, avec notamment cette intelligente double page qui résume avec efficacité les différents évènements qui ont, de part et d’autre du Rhin, séparé l’abdication du Keiser de la signature du traité de Versailles…

Le travail graphique d’Aurélien Morinière fait ressortir toute l’humanité des personnages, leur permettant de s’incarner pleinement. Son travail sur les décors est lui aussi saisissant, montrant l’insouciance du Paris des Années Folles comme l’ambiance oppressante qui s’installe peu à peu en Allemagne alors que les nazis entament leur lente mais inexorable marche vers le pouvoir. A l’instar de celui du premier tome, le dossier historique accompagnant l’album s’avère fort bien construit, venant préciser le cadre historique dans lequel se déroule ce récit.

Visages - Ceux que nous sommes, planche de l'album © Glénat / Morinière / Ponsard-Gutknecht / Beausang-O'GriafaSecond opus d’une saga historique passionnante, Visages - Ceux que nous sommes nous racontent les évènements qui ont bouleversé l’Europe à la hauteur des femmes et des hommes qui les ont vécus.

Ayant connu une folle passion sur le front durant la première guerre mondiale, Louis Kerbraz et Lieselotte Ruf ont vu leur vie prendre des chemins divergents. Frayant avec le foisonnant milieu artistique de la Belle Epoque, Louis voit dans chaque femme celle qu’il a aimé et ignore qu’elle à donné naissance à Georg alors que Liselotte, persuadée de la mort de Louis, tente de refaire sa vie et devient une reporter en vue… Elevé à l’orphelinat, Georg, « l’enfant de la honte » nourrie une haine inexpugnable à l’égard de ses géniteurs alors qu’un autre conflit s’annonce.

A travers le portrait saisissant de ces trois personnages, unis par la guerre puis séparés par les aléas de la vie, Nathalie Ponsard-Gutknecht et Miceal Beausang-O'Griafa nous esquisse un saisissant portrait d’une époque tourmentée, montrant que si on est conditionné par le milieu dans lequel on nait et vit, ce qui nous constitue est autant l’affaire de rencontres que de choix… Le somptueux dessins d’Aurélien Morinière fait quant à lui ressortir toute l’humanité et toute la complexité de ces personnages malmenés par l’histoire…


A nous deux Berlin, ville de mes rêvesLieselotte
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.