Haut de page.

Adieu Coach
Adieu Coach



Fiche descriptive

Roman Graphique

Joachim Guilloteau, Boris Guilloteau

Boris Guilloteau

Boris Guilloteau

Bamboo

Grand Angle

15 mai 2024


19€90

9791041102143

Chronique

Cinq vieux briscards replongent dans la mêlée pour sauver le club de leur jeunesse.Quand Marius, le vieil entraîneur emblématique de l'Union Rugby de Voissy, tire sa révérence, c'est tout son club qui part à la dérive.

Il n'y a plus d'argent dans les caisses, plus d'équipe masculine et un projet immobilier prêt à faire main basse sur son terrain...Paulo, Le Doc, Biquette, Gino et Charly, cinq vieux briscards, vont alors tout tenter pour sauver le club de leur enfance.

Mais ce n'est pas facile de faire à nouveau l'union...
un excellent album!


Everybody Needs Somebody
Adieu Coach, planche de l'album © Bamboo / Guilloteau / GuilloteauEntraîneur de l’emblématique Union Rugby de Voissy (URV) depuis toujours, Marius est terrassé par une crise cardiaque durant un match… Deux anciens joueurs se retrouvent au crématorium, bientôt rejoints par Louis, et, respectant ses dernières volontés, vont disperser ses cendres sur ce terrain qu’il a tant aimé… l’occasion de se remémorer les souvenirs du temps passé…

Quelle n’est pas leur surprise que de voir qu’en lieu et place du terrain sera bientôt construit un supermarché Interchampion ! Le sang des anciens joueurs ne fait qu’un tour… Après s’être renseigné à la mairie, leur seule chance de sauver le club et le terrain sur lequel repose à présent leur coach est de redresser les finances du club et de compter au moins deux cent licenciés, la vente ne pouvant dès lors se faire sans l’aval de la Fédération Française de Rugby…

Nos trois lascars vont rameuter leurs anciens collègues et tenter de remonter le club… Et puisqu’il semble difficile de relancer l’équipe masculine, ils vont développer une équipe féminine solide… Et, si leur parcours est semé d’embûches, ils savent que rien n’est perdu tant que n’a pas retenti le coup de sifflet final…


une histoire de sport et d’amitié sur laquelle plane l’ombre des Blues Brothers
La musique des Blues Brothers de John Landis plane sur cet album scénarisé et dessiné par les « Guilloteau Brothers »…

Adieu Coach, planche de l'album © Bamboo / Guilloteau / GuilloteauCeux qui ont côtoyé de près ou de loin un club de rugby amateur retrouveront dans ces pages cet esprit propre au sport en général et au rugby en particulier : la force de la cohésion, l’entraide, l’esprit d’équipe et cette ferveur et cette fidélité qui entoure une équipe… Les anecdotes dont Joachim Guilloteau et Boris Guilloteau ont truffé leur récit respirent l’authenticité, donnant à chacun des personnages, désignés comme il se doit par des surnoms, une crédibilité et une épaisseur savoureuse… On est d’emblée touché par ce trio qui deviendra bientôt un quintet lorsqu’ils seront rejoints par deux de leurs anciens comparses, dès qu’on les voit évoquer leurs souvenirs d’anciens combattants, dessinés avec un trait caricatural particulièrement pertinent…

Le microcosme du rugby, la ferveur des matchs, les tensions que cela peut engendrer au sein des familles, tout cela est joliment retranscrit par le trait semi-réaliste de Boris Guilloteau dont on avait découvert le travail sur Un grand Bourgogne oublié, un grand cru que l’on doit à Hervé Richez et Manu Guillot… Ses personnages respirent de vie et d’énergie et l’on s’amuse à découvrir leur travers et leurs caractères bien trempés. La colorisation s’avère surprenante, avec ce récit en noir, blanc et bleu d’où émergent parfois une note de jaune ou de rouge, mais confère une identité graphique savoureuse à cet album feelgood truffé d’humour et de bons mots…

Adieu Coach, planche de l'album © Bamboo / Guilloteau / GuilloteauA la mort de leur ancien coach et tandis qu’ils se rendaient sur le terrain de club l’emblématique Union Rugby de Voissy pour disperser ses cendres, trois anciens rugbymen découvrent avec amertume qu’un supermarché s’élèvera sous peu en lieu et place de leur terrain… Leur seule chance de sauver le club et la dernière demeure de leur ancien coach : redresser les finances du club et parvenir à comptabiliser deux cent licenciés…

Avec cette ambiance évoquant celle des Blues Brothers de John Landis, Boris Guilloteau (un Grand Bourgogne oublié) et Joachim Guilloteau signe un album entraînant truffé d’anecdotes qui sonnent juste, porté par une énergie débordante, un humour potache savoureux, des personnages truculents et un dessin semi-réaliste particulièrement expressif…

Adieu Coach est un album délicieusement feel good qui met en scène d’anciens joueurs amateurs désireux de sauver leur club fétiche du désastre…


Plus les années passent et plus j’ai l’impression que j’ai laissé le meilleur de moi-même sur ce rectangle vert, que la meilleure version de moi, c’était celle qui courait après un ballon. C’est juste un sport après tout, un simple jeu. Et pourtant, il me rendait tellement vivant !Charly
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.