★★★★★ Retrouvailles
L'odyssée d'Hakim, planche du tome 3 © Delcourt / ToulméAprès avoir traversé la Méditerranée avec son fils Hadi, Hakim pouvait légitimement penser que le pire était derrière lui… Mais bien des épreuves l’attende avant qu’il puisse retrouver sa femme…

Quittant Athènes pour la Macédoine, il arrive en Serbie mais hésite un temps à passer par la Hongrie où le sort des migrants n’est guère enviable… Après un concours de circonstances malheureux, il est arrêté et conduit dans un camp entouré de grillage et de fil barbelé. Là s’entassent hommes, femmes et enfants dans des conditions sanitaires inhumaines…


une formidable leçon de vie…
Alors que les migrants sont pour les populistes un argument électoral qu’on utilise pour distiller la peur , L’Odyssée d’Hakim, saisissant documentaire construit au fil de nombreux entretiens entre l’auteur de Hakim, s’avère des plus salutaire…

L'odyssée d'Hakim, planche du tome 3 © Delcourt / ToulméSignée Fabien Toulmé, cette trilogie salutaire permet de mieux comprendre l’itinéraire de ces hommes et femmes et les raisons impérieuses qui les ont poussés à abandonner famille, travail et amis non pour venir voler le travail des occidentaux, mais pour fuir un pays où la vie était devenue impossible… En s’appuyant sur l’odyssée semé d’embûches d’Hakim, l’auteur permet à ces migrants de s’incarner, de prendre chaire…

L’album s’avère une fois encore tout à la fois solidement documenté, particulièrement didactique et, mine de rien, joliment structuré. L’introduction où l’auteur met en image une intervention dans un lycée lui permet intelligemment de résumer les précédentes péripéties du voyage d’Hakim tout en précisant certains points alors que la nouvelle rencontre entre Fabien Toulmé et Hakim montre avec finesse ce qui fait le quotidien d’un migrant. Son périple qui le conduit de la Macédoine à la France va être une nouvelle fois émaillé de nombreuses anecdotes et rencontres, l’occasion pour l’auteur d’esquisser de saisissants portraits, parfois sombres, mais bien souvent lumineux et pour le lecteur de mieux comprendre par quelles douloureuses épreuves a pu passer un migrant avant que de demander asile dans un pays…

Le trait épuré de l’auteur fait la part belle au ressenti, traduisant avec force les émotions qui traversent Hakim au fil de ses pérégrinations. On stresse, on pleure, on souffre et on rit avec cet homme courageux avec qui on a fait un bout de chemin et qu’on a appris à connaître… La couverture montrant Hakim démuni tenant Hadi en contemplant les grilles qui entrave sa liberté et l’empêche de poursuivre son chemin est une fois encore sobrement efficace…
L'odyssée d'Hakim, planche du tome 3 © Delcourt / Toulmé
C’est à contre cœur qu’Hakim a abandonné ses parents, sa pépinière et son pays pour échapper à un régime autoritaire qui n’hésite pas à réprimer durement son peuple… Lorsqu’il quitte sa Syrie natale, il n’avait jamais envisagé de gagner la France, ni même l’Europe. Il voulait juste trouver un travail et ne plus vivre la peur au ventre…

Avec le troisième tome de l’Odyssée d’Hakim, Fabien Toulmé referme un récit bouleversant de justesse et d’humanité qui nous rappelle que la crainte que peut inspirer l’autre s’estompe dès qu’on cherche à le comprendre et à le connaître.

Chronique by Le Korrigan