★★★★★ La Saga de Vei
Vei, planche de l'album © Ankama / Johnsson / ElfgrenSauvé de la noyade par un drakkar, le sort de Vei n’est pas encore scellé… Elle qui ne désire que regagner Jötunheim voit l’équipage s’écharper entre ceux qui désirent la jeter par-dessus-bord et ceux qui souhaite qu’elle les guide jusqu’à ces terres éloignées… Après une sanglante escarmouche, les seconds l’emporte et, guidé par la jeune femme, le bateau viking fait fièrement voile vers ce territoire qu’Odin abandonna aux Géants…

Après bien des péripéties, Vei va être choisie par Gillingur, Souveraine de Jötunheim, pour combatre les champions d’Odin dans un tournoi qui vient régulièrement remettre en question le sort du Midgard et qu’Odin, trichant sans vergogne, remporte à chaque fois… Vei sait qu’elle n’a aucune chance de vaincre… Mais elle va recevoir l’aide de Loki, désireux de punir son père pour son arrogance… et de s’amuser…


Une saga épique et fascinante
Si avec des séries telles que Vikings de Michael Hirs ou The Last Kingdom, basé sur Les Histoires saxonnes de Bernard Cornwell, les vikings sont revenus à la mode, rares sont les récits mettant en scène les dieux et les géants eux-même, alors même que leurs vies contées dans les sagas nordiques s’avèrent en tous point fascinantes tant on retrouve chez eux des qualités et des défauts profondément et tragiquement humains…

Vei, planche de l'album © Ankama / Johnsson / ElfgrenSi le récit de Vei met en scène une poignée de personnages originaux nés sous la plume de Sara B. Elfgren, les protagonistes non humains sont tous droits tirés des légendes nordique, esquissant les contours d’une fresques épique et envoûtantes… La scénariste prend des libertés avec les sagas scandinaves mais leur emprunte des motifs reconnaissables, tissant une mythologie délicieusement iconoclaste… Et si on y croise Odin le borgne, fourbe et cruel, et sa compagne Freyja, c’est Loki, dieu de la malice et de la discorde qui se retrouve au centre de la scène, trahissant les siens pour servir ses insondables desseins… Et c’est peu dire que l’histoire de ce personnage atypique, à la fois source des maux et remède a de quoi fasciner… Sous la plume de Sara B. Elfgren, le Loki n’est pas sans évoquer l’Elric de Michael Moorcock par sa volonté de s’affranchir bousculer les règles établies et de s’affranchir du carcan du destin… Mais la force de ce récit envoûtant, c’est de donner à voir cette guerre éternelle que se livrent Géants et Ases par les yeux d’une presque humaine, aidée (ou manipulée ?!) par le plus machiavélique des dieux…

Si le récit s’avère aussi passionnant, le somptueux dessin de Karl Johnsson n’y est évidemment pas étranger… Le dessinateur fait montre d’une impressionnante maîtrise graphique et son trait particulièrement élégant met en scène une galerie de personnage pour le moins envoûtants… Vei, planche de l'album © Ankama / Johnsson / ElfgrenSon découpage inventif fait merveille et certaines scènes font montre d’un sens de la composition confondant…. Si les combats s’avèrent chorégraphiés avec une redoutable efficacité, le dessinateur retranscrit avec force les émotions qui assaillent les différents protagonistes, tels Vei, Dal… ou le mémorable Loki !

Porté par des personnages particulièrement bien écrit, un Loki tout véritablement fascinant, un scénario riche et foisonnant, des dessins somptueux et un découpage virtuose, Vei est un petit bijou qui ravira les amateurs de récits épiques en général et de mythologies scandinaves en particulier…

Alors que les Ases et les Géants s’apprêtent à s’affronter dans l’arène par champions interposés, Vei, qui combat pour Jötunheim, va recevoir l’aide impromptue de Loki qui, pour se désennuyer un peu et pour donner une leçon d’humilité à Odin, va lui donner de précieux conseils pour vaincre ses adversaires…

Ajoutons à cela une pagination généreuse et une édition soignée (couverture matte, dos toilé, signet en tissus), et vous obtenez un petit bijou du neuvième art…


- Je vais prouver à Veidar qu’il a tort à mon sujet. Je vais gagner.
- Tu ne peux pas. Les Ases triomphent toujours pour une raison. Ils trichent, ils utilisent la sorcellerie. Mais je vais t’aider.
- Je n’ai pas besoin de ton aide. Je suis la championne la plus forte que les Jötnar aient jamais eue.
- C’est pourquoi je viens te voir, toi, et personne d’autre. Tu es la seule qui ait une chance de gagner.
- Tu es célèbre pour tes mensonges, Loki.
- Et pour ma perspicacité et mon charme irrésistible. Par chance, je suis de ton côté.discussion entre Vei et Loki


PS (à Sylvain B.) : avec cet album je comprends enfin ta fascination pour loki (avec un petit « l », donc…)…
Chronique by Le Korrigan