★★★★☆ Lumineux et revigorant
Vague d'amour, planche de l'album, Chez Grand-Mère © Glénat / RavardAprès nous avoir entraîné dans les coulisses peu reluisantes de la Cinquième République, dans la France profonde ou dans le Paris de Léo Malet, François Ravard nous invite une nouvelle fois à découvrir sa Bretagne dans ce livre d’illustration aux couleurs chaleureuses.

Avec tendresse et humour, le dessinateur croque des scènes de vie, drôles ou attendrissantes avec un trait épuré et une délicate pudeur qui n’est pas sans évoquer le travail poétique de l’inénarrable Sempé. Si l’album n’est pas une bande dessinée, chaque illustration n’en esquisse pas moins les contours d’une histoire… Libre au lecteur s’y projeter et de laisser vagabonder son imagination pour en dessiner les tenants et les aboutissants.

un album poétique, tout en pudeur et en tendresse
Des destins qui s’apprêtent à se télescoper, au sens propre… des scènes contemplatives, moments éphémères immortalisés par des pinceaux agiles qui parviennent à capter et à retranscrire avec justesse une émotion évanescente… des personnages évocateurs aux attitudes interlopes et irrésistibles, tel cet étrange flamand rose ou cet attendrissant Petit Prince… des illustrations baignées d’une douce mélancolie, comme celle où l’on voit une vieille dame revenir sur cette plage où elle vint il y a peu avec son compagnon disparu, ou celle représentant ce monsieur d’âge mûr contemplant avec nostalgie dans le reflet de l’eau l’enfant qu’il fut jadis… des amoureux si transportés qu’ils en oublient le monde qui les entoure et qui se font surprendre par la marée en prenant un selfie ou qui, trop occupés à leurs tendres ébats ne voient pas venir cette vague menaçante qui va les submerger… vision prophétique de leurs lendemains ?
Vague d'amour, planche de l'album, l'invité surprise © Glénat / Ravard
Dans le sillage de Pas un jour sans soleil, François Ravard nous réinvite à contempler cette Bretagne qu’il aime tant avec son regard émerveillé et faussement enfantin…

A travers une cinquantaine d’illustrations pleine de tendresse et d’émotions, l’auteur croque des scènes de vie avec justesse et humour, incitant le lecteur à laisser vagabonder son imagination sur ces plages ensoleillées battues par les embruns ou sur les flots gentiment déchaînés.

La lumière humaniste de Sempé semble éclairer chacun de ces dessins pleins de pudeur et de poésie et dont chacun nous donne un délicieux avant-goût de vacances, comme un rayon de soleil qui percerait les nuages un peu trop lourds de notre trop morne quotidien… Vague d’amour est un album délicieusement revigorant, à l’image de la Bretagne…

Chronique by Le Korrigan